masculins / Sochaux - OL J-1

Messieurs... enchainez

Publié le 28 août 2007 à 19:40 par R.B

Direction le Doubs ce mercredi soir pour le sextuple champion de France qui cherchera son ou ses premiers points à l’extérieur face à une formation plutôt mal partie dans ce championnat…

Un repas d’après match pris ensemble, un dodo ; récupération, debriefing, soins ou séance corsée, une nuit de sommeil ; un entraînement collectif avant le départ à Sochaux et la mise au vert… 72 heures après un succès laborieux dans le Derby, les Lyonnais rechaussent les crampons. Il faut enchainer. Le calendrier l’impose… tout comme le comptable ! L’OL n’a pas encore pris de points à l’extérieur, ces points qui font souvent la différence pour les places du haut de tableau. L’OL n’a pas encore pris de points dans 2 matchs de rang. Ce déplacement au stade Bonal doit valider la victoire face aux voisins verts en montrant un peu plus le véritable potentiel du moment de ce nouvel OL. L'OL, avouons le, n'a pas encore véritablement convaincu.

Les Olympiens ont mis le bleu de chauffe dimanche soir. Ils risquent fort de le garder face aux Lionceaux. Ces derniers peinent comme des damnés depuis l’ouverture du championnat. 2 points seulement ; 2 points pris à l’extérieur. A domicile, c’est la catastrophe : 0 point, 1 but marqué et 6 encaissés en 2 rencontres ! C’est le genre de parcours qui vous envoie directement en L2. Sans lancer encore un SOS, les supporters sochaliens cherchent leur équipe. Ils finiront bien par la trouver… en sachant qu’ils ont perdu, pendant l’été, beaucoup de beaux visages… Bréchet, Potillon, Grax… sont blessés. Perquis, la dernière recrue, pourrait débuter. Les coéquipiers de Teddy Richert, le gardien de la défense la plus perméable de L1, n’ont pas le choix : se battre comme des chiffonniers pour obtenir un résultat.

[IMG42343#R]Les 2 formations se connaissent. Elles ont disputé le Trophée des Champions. Un bon match de début de saison remporté par des Lyonnais organisés, sans Juninho, en 4-4-2. Depuis, le Brésilien est revenu ; Alain Perrin a alterné sa formule préféré et le « traditionnel » 4-4-3. Ce passage d’un système à l’autre entraîne forcément des mouvements sur la pelouse dont Baros est le plus souvent victime. Avec la répétition des efforts, il y a un match samedi, l’ancien coach du FCSM pourrait rafraichir son 11 de départ toujours amputé des blessés de longue durée. Roux sera le gardien remplaçant ; Cleber Anderson n’est pas encore apte… et Juninho souffre d’une cuisse; il ne foulera donc pas la pelouse de Bonal.

Le voyage à Sochaux est devenu ces dernières années synonyme de victoires, 4 d’affilée. Et cela fait désormais 10 rencontres que l’OL n’a plus perdu contre les Jaune et Bleu. En plus des soucis déjà répertoriés, cela ferait désordre de mettre un terme à une telle série. Messieurs... enchainez