masculins / #OLOGCNICE

Messieurs, pas de gaffe !

Publié le 20 mars 2015 à 21:01 par R.B

Pour viser le plus haut possible, l’OL doit bonifier son nul face à l’OM en recevant des Aiglons qui n’ont plus gagné depuis sept journées… L’OGCN lutte désormais pour son maintien… Méfiance d’autant que l’équipe lyonnaise sera privée de trois éléments suspendus…

Ce fut électrique dimanche dernier au Vélodrome, mais l’OL  a tenu bon. Un point de pris pour repousser à deux longueurs le PSG et maintenir l’OM à quatre. La route vers le bonheur suprême est encore longue, incertaine, mais elle prend de plus en plus de beaux contours. Mais à quoi serviraient tant d’efforts face à un sérieux prétendant aux mêmes aspirations que soi, s’ils n’étaient pas suivis d’effets positifs contre un adversaire nettement plus modeste ? Oui l’OL doit prendre trois points en retrouvant Gerland après trois voyages de rang. Et montrer qu’il n’entend rien lâcher.

Seulement voilà, rien n’est jamais acquis même si vous rencontrez une formation en chute libre qui reste sur 4 défaites de rang après trois nuls 0 à 0 ! L’OGCN a glissé vers la zone rouge dont il est désormais séparé de cinq points. Une saison chaotique faite de séries roses et grises. Place à la lutte pour le maintien pour un groupe qui avait été souvent classé dans la première partie de tableau. Grégoire Puel et Diawara sont suspendus. L’équipe niçoise n’a inscrit que 3 buts, dont un penalty,  lors des 7 derniers  ! Heureusement que ce groupe a limité la casse défensivement ; 7 buts encaissés. « Il faut se battre comme des chiens… ». Les propos du président Jean-Pierre Rivère annonce la couleur. Pas certain que les Aiglons viennent en escarpins ce dimanche et ouvrent volontiers les portes de leur demeure !



Tout irait pour le mieux du côté de l’OL si ce n’est ces trois absences pour cause de suspension. Lacazette, Bedimo et Umtiti sont en effet suspendus. Absents comme Grenier, Fofana, Bisevac, en soins ou reprise. On l’a vu dans un passé récent, la vie sans Alex le buteur, a été plus compliquée (3 nuls). On peut ajouter que cette vie sans Sam (Umtiti) ne sera pas forcément aisée tant le gaucher est devenu une pièce maîtresse de la défense olympienne.  Bako Koné devrait le suppléer  en étant associé à Lindsay Rose. Espérons simplement que ce tandem sera plus efficace que lors de ses trois partitions conclues par autant de défaites ! Reste le cas Gourcuff. Sera-t-il apte pour reprendre les clefs offensives du fameux losange olympien ? Si c’était le cas, Hubert Fournier devrait trouver en attaque l’acolyte de Fekir. NJie ? Yattara ? Benzia ? Cornet ? Le Breton absent, cela ajouterait un autre problème à résoudre…  A voir…

Au match aller, l’OL avait dominé la formation azuréenne en s’imposant cependant sur la fin du match. Chez lui, où il n’a laissé que 5 points sur les 42 distribués, il semble avoir de la marge. Le PSG aura joué la veille face au FC Lorient ; l’OM et l’ASM concluront la journée dimanche à Lens et Reims… Avouons que ce ne sont pas des missions impossibles pour les trois concurrents lyonnais. Alors, Messieurs, pas de gaffe face à ces Aiglons aux serres « dangereusement »  endormies…


Sur le même thème