masculins / ASSE - OL J-2

« Mettre de côté les émotions… »

Publié le 07 décembre 2012 à 16:20 par R.B

Bafétimbi Gomis a succédé à Rémi Garde en salle de presse…

Est-ce-que le derby est un match comme un autre ?
« Non en raison de la rivalité, de la proximité et du fait que les Stéphanois sont très bien classés. Cela fait encore plus parler dans la région ».

Comment réagissez-vous au classement de l’ASSE ?
« C’est mon club formateur, je suis content qu’il soit à cette place. Cela prouve la qualité du boulot. Je suis content de retourner à St-Etienne, de retrouver des gens que je connais. Après, je fais abstraction du contexte. Je mets de côté les émotions ».

L’ASSE, c’est un grand col à franchir

Marquer comme vous l’avez fait souvent à St-Etienne, est-ce important ?
« Je suis un attaquant, c’est donc important de marquer et d’être bon. Mais je ne suis pas obnubilé par le fait de marquer à Geoffroy-Guichard. Si je ne marque pas et que l’on gagne, cela me va. En ce moment, j’ai de la réussite. J’ai la chance d’être là au bon endroit au bon moment. Ce n’est pas parce que j’ai marqué les trois dernières fois à St-Etienne que cela se fait en claquant des doigts. IL faut faire preuve d’humilité. Chaque match a son histoire. Ce qui est important, c’est le collectif. L’OL est dans une bonne phase et je suis à la finition. Dans ce stade, j’ai des repères, mais cela ne suffit pas… ».

Ne craignez-vous pas un accueil « chaleureux » ?
« J’ai déjà eu des accueils très chaleureux. Cela fait partie du jeu. Je fais ma carrière. Ce derby, c’est une étape du championnat. On est leader, c’est bien, mais le chemin est encore très long. L’ASSE, c’est un grand col à franchir. On respecte cette équipe. Nous, on a nos certitudes ».

Un mot sur le match de Ligue Europa ?
« C’était important de faire tourner. On a vu un grand gardien (Anthony Lopes)… On a vu Sarr, Benzia… Toutle monde a joué je jeu, a respecté les consignes. C’est bien pour la suite ».



Avez-vous un conseil à donner à Steed Malbranque ?
« Je n’ai pas de conseils à lui donner. Il a pas mal d’expérience. Il sera géré l’événement. Mais ce n’est pas le match de Steed, Bafé… Il n’y a pas de cas particuliers. Restons unis. Personnellement, je connais des joueurs à St-Etienne et certains me connaissent… cela est un avantage et un inconvénient. La réponse sera collective ».

Un mot sur les déclarations du président Romeyer à propos de Rémy Vercoutre ?
« Je n’ai rien contre les 2CV. Cette voiture fait partie du patrimoine français ; elle est économique. Rémy nous conduit là où on veut être. J’espère simplement que cela va continuer… »

Sur le même thème