masculins / OL - FC Sochaux J-1

Michel Bastos : "Garder la tête sur les épaules"

Publié le 23 mars 2012 à 16:49 par YR

Avant la séance du jour, le milieu de terrain brésilien a répondu aux questions des journalistes.

Michel, après vos 3 victoires consécutives comment allez-vous aborder cette rencontre face à Sochaux ?

De la même façon que les précédentes. Beaucoup de gens se demandent si nous allons être présent pour ce match, je pense que oui. Désormais tous les matches sont importants dans la course au podium. Nous sommes donc obligés de faire ce qu’il faut pour ce match.

Le plus dur ne sera-t-il pas de combattre l’euphorie ambiante ?

Je ne pense pas car les joueurs du groupe ont l’habitude de cela. Ce n’est donc pas un souci. C’est à nous garder la tête sur les épaules et de continuer à travailler. Nous avons déjà fait de bonnes choses et cela serait dommage de ne pas les bonifier.

Lorsque l’équipe évolue en 4-4-2, vous êtes positionné à droite. Cela vous pose-t-il un problème ?

Non car cela fonctionne très bien de cette façon. D’autant plus que Kim exerce à merveille ce poste là. Il nous apporte beaucoup…Mon objectif est le collectif donc s’il faut que je sois à droite pour le bien de l’équipe cela ne me pose aucun problème.

La vigilance est-elle de mise face à Sochaux ?

Cette vigilance est présente depuis un certain moment. On s’est dit qu’il fallait être plus concentrés et aujourd’hui on voit un groupe qui a envie de retourner la situation. En ce moment, l’ambiance est bonne et nous sommes concentrés, il faut continuer…

Il reste encore 10 matches à jouer en championnat, avez-vous commencé à sortir la calculatrice ?

Pour l’instant, nous n’avons pas fait de calculs. On connait nos prochains adversaires et ce qu’il faut faire pour accéder au podium. Il faut donc prendre le maximum de points sachant qu’il en reste 30 à distribuer. L’idéal serait de prendre les 30 points (sourire)…

Comment vous sentez-vous physiquement ?

Je me sens très bien sur le plan physique tout comme dans le jeu, notamment au niveau tactique. En ce moment, je suis peut-être un peu moins décisif mais j’apporte tout de même à l’équipe. C’est pour cela que le coach me fait confiance.

Vous êtes parfois critiqué pour votre irrégularité, cela vous agace-t-il ?

Je peux être d’accord mais je trouve parfois que c’est un peu sévère. Les gens attendent que je sois décisif et ils oublient parfois ce que j’apporte dans le jeu. Alors que, par exemple, lors de matches face à Lille et Saint-Etienne je suis sorti satisfait de mes prestations. J’ai pu apporter tactiquement, défensivement et dès que j’ai eu la possession du ballon, j’ai toujours tenté de jouer vers l’avant. C’est désormais à moi de lier les deux aspects : être bon dans le jeu et également décisif.

Sur le même thème