masculins / OL - Lens J-2

Michel Bastos : « Il faut être ambitieux »

Publié le 11 février 2010 à 14:25 par BV

Au terme de l’entraînement sous la neige, Michel Bastos s’est exprimé devant la presse. Il a été question de la sélection brésilienne, de Lens et du Real Madrid.

Comment avez-vous accueilli votre convocation en sélection brésilienne ?
Je suis très heureux. Je m’y attendais un peu car j’ai été titularisé lors des deux derniers matches du Brésil. Le sélectionneur a dit qu’il avait déjà, à peu près, son groupe en tête. Comme c’est le dernier match amical (contre l’Irlande) avant divulgation de la liste, j’ai une grosse possibilité d’être du voyage en Afrique du Sud. Lors des deux derniers matches, j’ai évolué au poste d’arrière gauche mais j’ai dit au sélectionneur que je pouvais jouer à plusieurs postes.

Un poste où vous n’avez que rarement évolué à l’OL…
J’en ai déjà discuté avec le coach, notre façon de jouer n’a rien à voir. En équipe du Brésil, au poste d’arrière gauche, on a plus de libertés, on joue de manière très offensive. A l’OL, le coach aime y mettre de vrais défenseurs. Moi, je suis venu à Lyon pour jouer milieu gauche.


"On a des qualités,

même si on ne les a pas

assez montrées"

 

Que pensez-vous de la possible absence de Karim Benzema en huitième de finale de la Champions League ?
En pensant à nous, je me dis que ce serait une bonne chose qu’il ne joue pas car c’est un grand joueur, capable de faire la différence. Mais les supporters aimeraient bien le voir revenir à Gerland.

Que pensez-vous du jeu actuellement pratiqué par l’OL ?
On a des qualités, même si on ne les a pas assez montrées. Le Real est certes l’une des meilleures équipes du monde mais j’ai confiance en moi, en mes collègues : je suis sûr que l’on peut faire quelque chose. A nous de faire ressortir nos qualités, mais je suis certain que l’on sera à 100% et que tout va bien se passer. Il faudra être ambitieux, voir très haut. A nous d’obtenir un bon résultat à domicile avant d’assurer là bas. Un bon résultat serait de gagner avec un écart important. Lorsque l’on joue chez nous, on se doit de l’emporter quelle que soit l’adversaire, on doit être favori. On est à Lyon, un club sept fois champion de France. On est dans un grand club avec des joueurs de qualité, on doit de se dire qu’on est grand.

Bordeaux semble marquer le pas. Dans ces conditions, quelle importance revêt la rencontre face à Lens ?
Bordeaux n’est pas dans une période difficile mais ce n’est pas comme avant, ils ont perdu quelques matches. Je ne pense pas que les choses vont devenir « chaudes » pour eux mais c’est à nous d’en profiter et de tout faire pour les rattraper si cela se prolonge. Mais on ne doit pas attendre que Bordeaux craque, on doit faire notre boulot en gagnant les matches. Moi, j’aime bien jouer contre Lens. Quand j’étais à Lille, j’ai toujours marqué contre eux. Ils viennent de battre Marseille, ils vont donc arriver confiants.

bastosFace à Toulouse, l’OL n’a pas cadré une seule frappe. Qu’en pensez-vous ?
Pour moi qui suis un joueur qui frappe beaucoup au but, c’est un peu gênant. Au regard des attaquants que l’on a, cela me gêne un peu mais on a gardé tout cela pour ce week-end et le milieu de semaine prochaine.

Vous étiez touché au tibia la semaine dernière. Comment vous sentez-vous ?
Ca va. Depuis quelque temps, je ne suis que rarement resté deux matches consécutifs sur le banc. La saison dernière, j’ai été tout le temps titulaire. Ce n’est pas évident de rester sur le banc. Je suis maintenant à 100%, je suis à la disposition du coach. Le match de ce week-end est l’opportunité pour moi de revenir dans l’équipe. Comme je n’ai pas joué beaucoup ces derniers temps, ce serait bien de retrouver un peu de temps de jeu. Le turnover n’est jamais évident mais on respecte les choix du coach ; on a trois matches en une semaine. Aucun joueur ne vous dira qu’il est content d’être titulaire puis sur le banc. Avec le coach, on a souvent discuté de mon positionnement, à droite ou à gauche. Il a vu ces derniers temps que j’étais davantage performant à gauche qu’à droite. Je n’ai jamais caché ma préférence (à gauche), mais il est plus difficile de rester sur le banc que de jouer à droite. Je préfèrerais même évoluer arrière-gauche, mais pas sur le banc.

 

Sur le même thème