masculins / La Gantoise - OL

Mieux vaut réussir son entrée

Publié le 16 septembre 2015 à 16:02 par R.B

En Belgique face au KAA Gent, un adversaire à priori largement à sa portée, l’OL retrouve la Ligue des Champions… L’occasion de marquer des points précieux dans l’optique d’une qualification aux 1/8èmes de finale…

Le tirage au sort plutôt clément offre aux lyonnais une belle opportunité de poursuivre l’aventure ligue des champions au-delà de cette poule H. « Montrer que l’OL est de retour… ». Le président Jean-Michel Aulas a d’ailleurs réaffirmé lundi soir dans Culture Club ses ambitions pour le mois de février prochain. Si ce n’est pas gagné d’avance, il y a effectivement de quoi imaginer le septuple champion de France en 1/8ème de finale dans son nouvel écrin. En premier lieu, par la qualité de son effectif malgré l’absence de Nabil Fekir ou le manque d’expérience à ce niveau de nombreux éléments. Et ne le cachons pas, par la notoriété des trois adversaires. Certes deux d’entre eux, Valence FC et le Zénith Saint-Pétersbourg ont des références continentales avec 6 et 10 participations à la phase de poules, mais ils ne font pas vraiment partie du gratin. Quant au KAA La Gantoise, il va découvrir la plus belle des scènes européennes.

La chance au tirage demande désormais confirmation. Et dans ce mini-championnat qui débute mercredi soir à Gand, il est recommandé de bien débuter. L’OL a en effet la possibilité de marquer des points précieux face au plus faible adversaire supposé. Cela lancerait idéalement sa campagne. Une question : le KAA La Gantoise peut-il jouer un rôle d’arbitre dans la poule ? Que la réponse soit positive ou négative, cela passe quasiment par un succès.



L’équipe belge découvre la LDC. Invaincue en 7 journées de championnat, elle ne brille pas pour autant avec 5 nuls et 2 victoires. Comment va-t-elle appréhender l’événement en sachant que l’expérimenté suédois Johansson sera absent ? Elle doit se dire qu’en débutant chez elle, elle a une chance ; la chance de créer une surprise et de jouer ensuite un rôle dans la poule. Elle comptera notamment sur son buteur, le solide Depoitre,  ou encore sur son meneur de jeu, le suisse Milicevic. Une équipe joueuse organisée défensivement avec trois axiaux. Elle s’appuiera, peut-être, sur l’histoire du club : à domicile face aux clubs français, il n’y a pas de traces de défaites en 4 réceptions… Et pas question de craintes comme l'a dit le milieu Sven Kums en conférence de presse: "craindre, ce n'est pas une bonne chose...".

L’OL entre dans la compétition après une nouvelle déception à domicile en championnat. Pas le temps de s’éterniser. Place à tout autre chose. La petite musique va distiller des tas de souvenirs et des envies de retour gagnant. Sans Nabil Fekir, ce sera forcément plus compliqué. Mais là encore, cela ne sert à rien de se lamenter. Hubert Fournier pourra s’appuyer sur un groupe où l’expérience de certains cohabite à ce niveau avec la jeunesse d’autres. Va-t-il reconduire les mêmes joueurs que face au LOSC ? Peut-on envisager des changements en sachant que l’OM se profile à l’horizon ? Le match le plus important est souvent celui à jouer. Et l’entraineur olympien sait qu’il est d’importance. Souhaitons que les partenaires de Maxime Gonalons fassent preuve d’efficacité comme ils l’ont déjà fait cette saison en déplacements sur le territoire français.

La 13ème campagne de LDC débute mercredi soir à Gand. Elle est porteuse d’espoirs avant les trois coups. Elle doit le rester après le premier round.

Sur le même thème