masculins / Monaco - OL J-1

Monaco.. au festival des plaisirs

Publié le 18 mai 2007 à 18:00 par R.B

90 minutes au pied du Rocher pour le dernier voyage de la saison, il y a pire comme déplacement. Il faudra chercher les enjeux dans le simple plaisir… quelques records à établir… dont un 13ème succès à l’extérieur

Comme toujours à cette période de l’année, la Riviera française est en ébullition. En attendant les premiers vrombissements des préparatifs du Grand Prix de Monaco, il est déjà délicat de trouver une chambre d’hôtel, une place de parking, un peu de calme… La faute aux innombrables ponts du mois de mai, au soleil tant recherché et aussi au Festival de Cannes.

Dans le quartier de Fontvieille, le Stade Louis II aura lui aussi son festival de cannes entre celles précieuses des champions de France et celles décevantes d’un club de moins en moins princier. A 33 longueurs des Lyonnais, les Monégasques ont malheureusement confirmé leur 32 points de retard de la saison dernière. Le remue ménage du dernier été n’a rien changé. Quel visage ou virage prendra l’ASM lors de la prochaine intersaison ?

La venue des Lyonnais constitue toujours un match de gala, même s’il n’y a pas de véritables enjeux. Une victoire face au sextuple champion de France a toujours une saveur particulière Givet et sa bande savent aussi que l’OL a du mal en Principauté où il n’a plus gagné depuis la saison 2000-2001 ; pire, il n’a réussi qu’un nul (2004-2005). Avant de recevoir Nancy pour la dernière journée, les Rouge et Blanc ont l’occasion de redorer, pour l’honneur, leur blason.

Que vient chercher l’OL dans ce petit coin de terre coincé entre mer et montagne ? Exporter brillamment sa nouvelle couronne de France. Depuis qu’il est officiellement sacré, l’OL n’a plus gagné loin de Gerland (nuls à Auxerre et Paris). Ces 90 minutes sur le Rocher seront-elles synonymes de 13ème victoire en déplacement, soit le record absolu de tous les championnats à 20 clubs ? Comment oublier aussi que ces Olympiens restent sur 13 matchs de rang sans défaite et qu’ils peuvent partir en vacances en ayant prolongé de 2 unités cette série. Reste encore à défendre le statut de meilleure défense de l’hexagone où ils sont à la lutte avec les Rennais ; 25 buts encaissés contre 26. Ce match sera forcément particulier pour Sébastien Squillaci, ancien pilier de la défense locale avec son pote Gäel Givet. Quant à Sylvain Monsoreau, il aura à cœur, comme au match aller, de montrer que ses qualités pouvaient lui permettre de faire une carrière différente entre Rhône et Saône.

Malgré les blessés et les suspendus, Gérard Houllier n’aura pas de souci pour constituer un groupe de grande qualité. Govou, Benzema et Malouda joueront devant et pour le reste, l'entraîneur olympien pourrait faitre tourner un peu. Souhaitons donc que ce match entre Monégasques et Lyonnais soit tout simplement un festival de bon goût.
Sur le même thème