club / Monster Jam

Monster Jam : un show dantesque qui a enflammé le public du Parc OL !

Publié le 25 juin 2017 à 09:00 par YM

Monster Jam : un show dantesque a enflammé le Parc OL

24 photos

Ce samedi 24 juin, le Parc OL accueillait un évènement d’envergure et encore jamais vu sur Lyon : le Monster Jam. Un show de Monster Trucks inédit qui a ravi les dizaines de milliers de spectateurs de l’enceinte rhodanienne.

Un avant-goût de l’évènement avait lieu ce samedi matin, sur le parvis du Parc OL. Au cours de la Paddock Party organisée tout autour du stade, pilotes et véhicules accueillaient des visiteurs venus en masse pour assister à une représentation encore inédite à Lyon : le Monster Jam. Un spectacle ultra réputé aux Etats-Unis qui a migré le temps d’une journée de l’autre côté de l’Atlantique pour se produire sous les yeux de ses fans français et européens. Séance de dédicaces, photos avec leurs idoles et leurs Trucks, tous plus impressionnants les uns que les autres… les spectateurs étaient venus assister à une parade qu’ils ne seront pas prêt d’oublier. Car 10 ans après ses premiers pas en France, le Monster Jam a une nouvelle fois régalé les milliers de chanceux présents en tribunes.

Le temps d’un show divisé en trois parties, le Parc OL en a pris plein les yeux. Une première manche appelée la Monster Jam Racing, où les 10 conducteurs et leurs véhicules se livraient une bataille acharnée sous la forme de tours de piste. Des courses à élimination qui ont vu le légendaire Charlie Pauken et son Grave Digger, le chouchou des suiveurs, être obligé d’abandonner suite à un problème de transmission, tandis que Steven Sims et son Pirate’s Curse étaient disqualifiés suite à une chute pour le moins spectaculaire.
Les 8 autres prétendants luttaient pour une place en demi-finales. Alien Invasion de Chad Tingler, El Toro Loco de Becky McDonough, Max-D de Neil Elliott et Zombie de Bari Musawwir prenaient le meilleur sur Monster Mutt de Cynthia Gauthier, Scooby Doo de Myranda Cozad, le Blue Thunder d’Alx Danielsson et le Monster Energy de Coty Saucier. Et après d’intenses demi-finales, Zombie remportait la manche numéro 1 de ces Monster Jam face à Max-D.
_DLG2209

De la casse, un bruit sourd, les vivats du public et un interlude parfaitement assuré par les pilotes de freestyle Motocross, la première partie de bouclait en beauté pour laisser place à l’étape du Wheelie. Un concours de skills où les pilotes doivent tenir en équilibre sur les roues de leurs Trucks et où le public désigne le gagnant ainsi que l’ordre au classement général grâce à un système de notation, allant de 1 à 10.
Un duel à nouveau marqué par de belles chûtes, dont celle impressionnante de Pirate’s Curse. Une envolée spectaculaire du véhicule qui n’empêchera pas Zombie, nouvelle coqueluche des spectateurs depuis l’abandon de Grave Digger, d’être plébiscité lors de cette seconde manche avec une note de 9.386.

Mais le moment que tout le monde attendait, pilote comme spectateurs, était la session Freestyle. Le clou du spectacle où chaque Monster Truck réalise un run de deux minutes au cours duquel il doit effectuer ses plus belles techniques. Back flip, séquences sur une roue, tricks accomplis sur les dunes de terre et démolition de véhicules installés en plein cœur de l’enceinte olympienne… Un mélange de figures où Cynthia Gauthier et son Monster Mutt ont longtemps fait la course en tête mais qui fut finalement remporté par le boss : Charlie Pauken.
Au terme d’un final époustouflant, la superstar du Monster Jam a réalisé une performance remarquable pour son retour et a reçu l’ovation du Parc OL tout entier. Tout heureux d’avoir pu participer à cet incroyable show, comme le prouvait cette Chucky Dance improvisée sur le toit de son engin, il a pris la troisième place du classement général sur cet incroyable comeback, derrière Becky McDonough et Bari Musawwir, grand vainqueur de ce Monster Jam à Lyon qui aura été une vraie réussite.


Photos

Monster Jam : un show dantesque a enflammé le Parc OL

10 photos

Sur le même thème