masculins / Point presse

« Montrer de la fierté et de l’ambition »

Publié le 20 mars 2013 à 13:15 par R.B

Rémi Garde lors du point presse de ce mercredi est revenu sur le match à Bastia et a exprimé ses attentes pour la fin de saison…

 Rémi qu’est-ce vous attendez de votre groupe après cette défaite à Bastia ?
«J’attends évidemment une réaction. Réaction de fierté, d’orgueil, mais aussi de l’ambition par rapport à ce que l’on veut faire d’ici la fin de saison. Réactions nécessaires et peu importe l’adversaire. Le groupe avait souvent reçu des louanges pour ses résultats, la qualité du jeu. Ces louanges peuvent avoir un effet inverse surtout sur un groupe peu expérimenté. Il faut avoir le sens des réalités et ne pas s’endormir en chemin. »

Est-ce-que votre message passe moins, voire plus ?
« Je ne sais pas. Il me semble que c’est un peu prématuré de parler de cela. Je vous laisse libre de penser à cela. Mais, je m’interroge sur ce qui se passe et j’aimerais ne pas être le seul à le faire. C’est  normal de se poser des questions pour avancer, faire bouger les choses. J’ai mon caractère, mais je me remets en question. J’aimerais que  les joueurs se remettent eux aussi en question quand ils sont par exemple sur le terrain. Tout le monde doit avoir le sens des réalités »

Il y a peut-être encore un coup à jouer. Alors pourquoi ne pas regarder au-dessus tout en regardant derrière nous.

 Le nul du PSG à St-Etienne vous fait-il encore regarder vers le titre ?
« Mathématiquement, ce résultat nous laisse espérer au regard des 9 matchs à jouer, du calendrier du PSG… Il y a peut-être encore un coup à jouer. Alors pourquoi ne pas regarder au-dessus tout en regardant derrière nous. Mais cela sous-entend d’autres prestations de notre part… »

Samuel Umtiti est-il devenu un cadre de l’OL ?
« Samuel progresse depuis qu’il est entré dans le groupe. Il ne faut pas griller les étapes. Cela ne me gêne pas que les jeunes deviennent des cadres rapidement, mais il faut assumer. Si il garde une bonne attitude dans le travail, il a encore une grosse marge de progression ».