masculins / OL - FCGB J-1

Montrer que c’est important !

Publié le 07 février 2012 à 19:00 par R.B

L’OL, déjà finaliste de la coupe de la Ligue, a l’occasion de continuer sa route en coupe de France… A condition de battre une équipe bordelaise en net regain de forme…

Selon l’entraineur bordelais Francis Gillot « pour les Lyonnais, la Coupe de France n’est pas importante. Donc, je pense qu’ils vont la lâcher. Ils sont obligés de faire un choix avec cinq matchs en quinze jours… sinon ils vont tout perdre. C’est évident… ». Laissons Francis Gillot à ses analyses, voire souhaits ! Son équipe qui vient de prendre 17 points lors des huit dernières journées de championnat va beaucoup mieux. Il se souvient qu’elle a été relégable au soir des 10ème, 11ème et 14ème journée. Elle s’est d’ailleurs renforcée au mercato avec les arrivées de Mariano et de Obraniak. Et l’entraineur bordelais a choisi une défense à 3 éléments centraux pour renforcer sa solidité (1 but encaissé lors des trois dernières journées).



Ce Bordeaux revenu à la 9ème place de la L1 peut toujours croire à un accessit européen par le championnat à condition de maintenir au moins la même cadence. Mais cela semble plus plausible par le biais de la Coupe de France où il vient de passer les deux premiers tours en s’imposant à l’extérieur aux tirs au but. Jamais deux sans trois ?

Oui l’OL a un calendrier démentiel, mais pourquoi ne jouerait-il pas à fond ses chances dans cette prestigieuse compétition ? Rémi Garde a retrouvé un collectif quasiment au complet, mis à part Lovren, Vercoutre et Mensah. Encore en lice dans toutes les compétitions, il peut ainsi donner du temps de jeu à l’ensemble de son groupe sans le pénaliser. Il sait pouvoir compter sur les Lacazette, Pied, Grenier, Dabo, Cris, Ederson, Fofana et certainement Gourcuff pas ou peu utilisés à Marseille lors du nul 2 à 2. A lui de réussir le bon dosage dans ses changements, s’ils pensent qu’ils sont nécessaires, pour que son équipe soit performante. Une façon aussi pour certains joueurs de se montrer et d’inverser une tendance qui les place plus souvent sur le banc que sur la pelouse.

Montrer que ce match est important d’autant qu’il se dispute à domicile. Une façon de récompenser les supporters qui viendront braver le grand froid. Sans oublier qu’un succès, c’est toujours mieux pour la tête et les jambes avant de revenir au championnat samedi et de disputer la première manche du 1/8ème de finale de UEFA Champions League face à l’Apoël Nicosie. Alors est-ce vraiment utile de se poser la question de l’importance de ce rendez-vous ?

Sur le même thème