masculins / Interview

« Montrer un intérêt collectif qui dépasse l’intérêt individuel »

Publié le 19 mars 2013 à 09:56

48h après la défaite à Bastia, le président Jean-Michel Aulas est revenu sur ce qu’il attend de ses joueurs tout en étant confiant pour la suite de la saison du club…

Quel regard portez-vous avec du recul sur ce match à Bastia ?
« C’est une défaite cuisante dans un contexte où les autres concurrents de l’OL n’ont pas fait les résultats escomptés. L’OL reste à la 2ème place et le PSG n’est qu’à 5 points… Tout est envisageable. 48h après, la trace de la gifle est encore marquée surtout qu’il n’y avait pas de circonstances atténuantes. Les dirigeants bastiais ayant notamment fait ce qu’il fallait en termes de sécurité, de pelouse. Il faut trouver les causes chez  nous. Il n’y a pas eu de révolte ; il y a eu des erreurs simplettes. Je croyais effectivement qu’il y avait une personnalité chez les joueurs. Je ne l’ai pas relevée samedi. Il y avait une opportunité de creuser l’écart sur nos poursuivants et de se rapprocher du PSG. Il ne faut pas pour autant se lamenter. Il y a la possibilité de se racheter après ce match à Bastia. Il ne faut pas tirer des jugements définitifs et puiser dans cette gifle les ressources nécessaires pour les 9 matchs à venir ».

Samedi, les joueurs n’ont pas démontré  l’envie que le club jouait pour une place en Ligue des Champions

Vous considérez que vos joueurs montrent deux visages comme vous l’avez dit après le match samedi ?
«Il y a eu un manque de réactivité sur le terrain face à l’adversité. C’est un fait, pas un reproche. Un manque de réaction, notamment après le 2ème but corse.  Il doit y avoir une relation d’intérêt individuel et collectif. Samedi, les joueurs n’ont pas démontré  l’envie que le club jouait pour une place en Ligue des Champions ».

Qu’attendez-vous pour la suite ?
« Ce groupe a de la qualité. Tous les joueurs sont des internationaux. On a un très bon groupe en puissance et un staff qui a compris l’intérêt de l’institution. Cet intérêt de l’institution doit passer avant l’intérêt individuel ».

Un mot sur les féminines avant le ¼ de finale face à Malmoë ?
« Ce sera un match plus difficile que prévu. Malmoë est certainement un des adversaires les plus compliqués de ces dernières saisons. Il s’est renforcé cet hiver. Ce match aller à Gerland sera terriblement  important. Pas louper cette première manche.  Elle doit nous permettre d’envisager une qualification et plus tard un 3ème titre de rang dans cette c  compétition ce qu’aucun club n’a encore fait. Au passage, avec les résultats des féminines et la 2ème place des garçons, cela prouve que le club ne va pas si mal que cela et qu’il y a un savoir-faire »

Sur le même thème