masculins / OL - Milan AC

Müller - Vogel : questions croisées

Publié le 29 mars 2006 à 16:51 par BV

Patrick Müller et Johan Vogel ont débuté le football ensemble à Meyrin à l'âge de 6 ans. Après avoir emprunté deux chemins différents, ils se retrouveront mercredi soir sur la pelouse de Gerland. Questions croisées aux "deux jumeaux".

Comment connaissez-vous Johan Vogel / Patrick Müller ?
Patrick Müller : Je nous revois jouer ensemble à Meyrin lorsqu’on avait 6 ans. Depuis, 23 ans se sont écoulés. On se retrouve aujourd’hui l’un en face de l’autre en quart de finale d’une ligue des champions, il n’existe pas plus belle histoire.

Johan Vogel : On a grandit ensemble. Se retrouver face à face en Champions League, c’est quelque chose d’unique. C’est pour cela qu’on nous donne souvent le surnom de jumeaux.

Que pouvez-vous nous dire de lui ?
Patrick Müller : Il a toujours eu un temps d’avance sur moi mais il demeure mon petit frère ainsi qu’une personne que j’apprécie énormément.

Johan Vogel : Patrick est quelqu’un de très généreux et très gentil qui passe beaucoup de temps avec les amis qu’il apprécie.

Un souvenir de vos débuts de jeunes footballeurs ?
Patrick Müller : Dès les premiers années, déjà tout jeune, il avait des qualités bien différentes des autres. A 7-8 ans, il était déjà craint. Tout le monde le connaissait dans la région.
A chaque fois qu’on avait un moment de libre on allait chez l’autre. Il venait dormir à la maison ou inversement. Lors de nos vacances, on les passait à chaque fois ensemble.
Je me souviens de vacances durant lesquelles nous étions allé jouer un un contre un. Je l’avais battu et il était rentré chez lui vexé mais dès le lendemain, notre dispute était oubliée.

Johan Vogel : Meyrin était un petit club formateur de la banlieue de Genève où nous avons acquis beaucoup de confiance. On y a passé toutes nos années de juniors ensemble. C’était de fabuleuses années durant lesquelles on a gagné beaucoup de titres.

Quelles sont ses principales qualités footballistiques ?
Patrick Müller : Johan est un joueur essentiel dans une équipe. Il est toujours capable d’apporter quelque chose offensivement. Techniquement il est très fort des deux pieds. On peut lui donner un ballon carré il va toujours le rendre rond.

Johan Vogel : Patrick a beaucoup de qualités dans le jeu aérien. Techniquement et tactiquement il est très fort. Son point faible est peut être sa vitesse.

Que pensez-vous du Milan / de l’OL ?
Patrick Müller : Lors du tirage au sort que j’ai suivi à la télé, le premier papier sorti était celui de l’Olympique Lyonnais. J’espérais alors le Milan. J’ai eu de la chance, le sort nous a désigné le Milan AC comme adversaire.
Ce sera un match difficile. A ce stade de la compétition, il n’existe pas de match facile. Bien entendu, on aurait préféré se retrouver en finale mais, c’est tout de même extraordinaire de constater qu’on a eu des chemins différents avant de se retrouver sur la même pelouse lors d’un quart de finale de Champions League.

Johan Vogel : Il s’agit d’une très forte équipe qui n’a pas beaucoup de points faibles. Physiquement et tactiquement ils sont très costauds. A nous d’être patients. La recette du succès réside dans cette patience.
C’est déjà fabuleux de se retrouver. Par la suite, si nos retrouvailles peuvent avoir lieu sur le terrain, ce serait encore plus magnifique.

Qu’avez-vous à dire à Johan / Patrick ?
Patrick Müller : Johan, on t’attend de pied ferme. Tu vas découvrir une ambiance extraordinaire à Gerland. Je me réjouis de te retrouver mercredi à 20h45.

Johan Vogel : Patrick, rendez-vous mercredi au stade de Gerland. Milan et moi n’allons te faire aucun cadeau.
Sur le même thème