masculins / Montpellier - OL

Nabil Fekir : « Je suis sous contrat et dans ma tête, je suis Lyonnais à 100% »

Publié le 12 mai 2017 à 11:47 par SC

L'attaquant lyonnais s'est présenté en conférence de presse ce vendredi matin quelques heures après la soirée européenne face à l'Ajax.

L’élimination contre l’Ajax 

« On y croyait mais ça n’a pas suffi. On prend le but trop tôt. On s’est mis en difficulté par rapport au match aller. On n’avait pas fait ce qu’il fallait. Il nous manquait qu’un petit but. Il faut passer à autre chose. On voulait vite marquer. Peut-être qu’on n’est pas restés assez de joueurs sur le but encaissé, qu’il y a eu un peu de précipitation. C’est la plus grosse déception de ma carrière. On ne peut pas revenir en arrière. Il y a de la frustration car c’était une équipe à notre portée. » 

La fébrilité défensive 

« On a des lacunes défensives mais il ne faut pas rejeter la faute sur les défenseurs. C’est toute l’équipe qui doit travailler défensivement. » 

Retour à la L1 à Montpellier 

« On sait qu’il nous faut un point pour assurer la 4ème place. On va tout donner contre Montpellier, même si le match de l’Ajax reste encore dans les têtes. C’est un club qui me réussit bien. J’espère que ça va continuer dimanche. » 

Ta saison 

« Je me sens bien, j’arrive à tenir les 90 minutes. Je n’ai pas de gêne au genou. Tout va bien. Ma saison est à l’image de celle de l’équipe. Il y a des hauts et des bas, du bon et du moins bon. Je donne le meilleur de moi-même pour l’équipe. Je suis un peu au-dessous de mon niveau. Je ne suis pas trop mal au niveau des statistiques mais je dois être meilleur dans le jeu. Je ne me contente pas de ça car je sais que je suis capable de faire beaucoup mieux. Je suis en contrat avec l’OL jusqu’en 2020. On verra bien ce qu’il se passera après la saison. Dans ma tête je suis Lyonnais à 100%. J’ai l’intention de rester à l’OL mais on ne sait pas ce qu’il peut se passer. » 

Ton positionnement sur le terrain 

« Je me sens bien en soutien d’Alex Lacazette. On a une bonne complicité même si elle est moins flagrante qu’il y a deux ans. »

L’équipe de France 

« Il y a beaucoup de très bons attaquants. C’est à moi de tout faire pour gagner ma place et la confiance du sélectionneur. Il m’a appelé pour parler un peu. Il m’a dit de ne rien lâcher et de continuer à travailler. »

Sur le même thème