masculins / FC Zenit - OL

Ne pas rentrer bredouille

Publié le 20 octobre 2015 à 16:10 par R.B

L’OL joue gros mardi soir en Russie… Si rien ne sera définitif après la phase aller, les coéquipiers de Maxime Gonalons connaissent l’enjeu de cette rencontre face au Zénit…

Soyons direct, l’OL s’est mal embarqué dans sa poule en vue d’une qualification pour les 1/8èmes de finale de la LDC. 1 point en Belgique face à La Gantoise, alors qu’il y avait la place pour trois, et 0 à Gerland contre le Valence CF ; une défaite cruelle. Et voici l’heure d’affronter le Zénit chez lui qui a signé deux victoires dont une importante en Espagne. L’OL est quasiment condamné au minimum à une performance en terres étrangères. Autant l’a signée au stade Petrovski.

Le Zénit sans être brillant sur la scène européenne a donc pris six points. Sans couac de sa part, il peut se projeter déjà vers les 1/8èmes. Reste à faire tourner le compteur points pour que cette affaire soit bouclée le plus rapidement possible. Une équipe de l’entraineur Villas- Boas loin d’être  tonitruante dans son championnat où elle pointe à 10 longueurs du CSKA Moscou, le leader. Hulk, Witsel, Javi Garcia, Garay, Danny… une légion étrangère de renom habituée aux matches de haut niveau sans parler des locaux Dzyouba, un attaquant géant, Chatov…

L’OL est revenu de Monaco avec un point et des certitudes. Celle par exemple que le 4-4-2 ne fonctionnait pas comme la saison dernière. Celle que certaines recrues n’étaient pas encore au point. Celle que l’absence de Nabil Fekir ne pouvait être compensée. Rien ne sert de s’apitoyer, de se lamenter… Il faut avancer en changeant peut-être l’animation comme ce fut le cas en seconde période à Monaco, en modifiant le onze de départ… Ou encore en se mettant dans la tête qu’un match dure 90 minutes. L’OL n’a quasiment fait que des bouts de rencontre cette saison et cela ne peut suffire au regard de ses ambitions et de la qualité de certains adversaires.

Hubert Fournier a donc dû tirer des enseignements de ce qui s’est passé. Et l’OL pourrait débuter en 4-3-3. Il a récupéré Jérémy Morel, absent en Principauté. Va-t-il aligné l’ancien marseillais dans le couloir gauche ou fera-t-il de nouveau confiance à Rafael ?

Il faudra être précis en tout mardi soir et avoir cette envie qui aide à la performance. L’OL sait qu’un retour à vide serait un peu plus préjudiciable pour la suite de l’aventure en LDC. Cela a le mérite d’être clair. Dos au mur ou presque, l’OL a souvent montré par le passé ses vertus. Il est attendu face au Zenit.

Sur le même thème