masculins / Real - OL

« Ne pas s’arrêter là »

Publié le 11 mars 2010 à 16:42 par R.B

Hugo Lloris avait la mine un peu fatiguée lors du point presse. Il est revenu évidemment sur la qualification face au Real Madrid…

Hugo, êtes-vous revenu sur terre après cet exploit ?

« Le calendrier fait qu’il faut vite passer à autre chose en se focalisant sur le championnat. Pensons désormais à récupérer après avoir savouré mercredi soir. On a fait un exploit, mais il ne faut pas s’arrêter là ».

 

Cette qualification va-t-elle vous rendre plus fort dans cette compétition européenne?

« Il faut prendre les matchs les un après les autres. On attend avec impatience le tirage au sort. Nous sommes contents de participer aux ¼ de finale en croyant en nous, en nos capacités pour aller plus haut. Mais c’est encore loin. Ce sera difficile contre n’importe quel adversaire. Est-ce-que nous allons inspirer de la peur ? On ne raisonne pas ainsi. Il faut avancer en se fixant des objectifs. Le foot, c’est la remise en question permanente. Le plus important c’est de prendre des points, de faire des performances… ».

 

Que retenez-vous de ce qui s’est passé au coup de sifflet final ?

« Notre joie. Le partage de cette joie entre nous, le staff et nos supporters. L’arrogance du Real avant le match ? Cela fait partie du jeu. Nous avons préparé notre match. Après la rencontre, nous étions heureux et les Madrilènes tristes ».

 

Qu’est-ce-qui a changé au début de la seconde période ?

« Ce n’était pas évident après la première période où nous avons su faire le dos rond sans prendre un autre but. Après la pause, nous avons été plus efficaces. Nous sommes revenus sur la pelouse avec d’autres intentions et le Real a baissé de pied. Nous avons réalisé une belle performance collective en seconde période en montrant aussi plus de maitrise technique. Nous nous sommes jamais affolés ».

 

Une image forte ?

« La joie de mes partenaires, du staff, des supporters. Le tournant du match ? Il y en a eu plusieurs dont la frappe sur le poteau de Higuain. Le moment le plus intense de ma carrière ? Non. Mais un match qui compte depuis mon arrivée à l’OL. Je suis jeune et j’espère qu’il y en aura d’autres ».

 

Etes-vous fatigué ?

« Un peu fatigué. Il faut récupérer aujourd’hui avant de préparer vendredi St-Etienne. Est-ce difficile mentalement ? Non. Nous serons prêts ».

Sur le même thème