masculins / OL-OM J-4

"Ne penser qu'à la victoire"

Publié le 04 mai 2011 à 15:32 par EC

Après avoir « parlé de Toulouse » lundi, et le repos d'hier, l’heure était à la reprise pour Lisandro et ses coéquipiers. L’attaquant argentin a tourné la page toulousaine, et regarde maintenant le choc face à l'OM…

« Un match désastreux, à tous les niveaux. Je ne peux pas l’expliquer. » C’est ainsi que Licha définit la rencontre face à Toulouse de dimanche dernier, perdue 2 à 0 par l’OL. Mais ce serait mal connaître l’Argentin de penser qu’il s’en tiendrait à cela : « Maintenant, il faut analyser les erreurs pour ne plus les commettre de nouveau. On est tous responsables, du premier au dernier joueur. Il faut être conscient de ces difficultés pour mieux gérer la suite du championnat. Et surtout, il faut en avoir l’envie. »

Et, chez Lisandro, l’envie ne manque pas, pas plus que la motivation de réussir ce sprint final : « Il reste cinq matches, et on doit tous les gagner. Ca ne m’intéresse pas de bien jouer, ce que je veux, c’est gagner. Peu importe les décisions, et peu importe le système de jeu ».

Un sprint qui se poursuit dimanche avec ce choc contre un concurrent direct, l’Olympique de Marseille. Une rencontre décisive : « Si on perd contre l’OM, on pourra définitivement oublier le titre. En plus, on se compliquera la vie pour la qualification en Ligue des Champions. Mais je ne veux pas penser à ça. Il faut être positif et ne penser qu’à la victoire. Il n’est pas question de penser à la défaite. Dimanche, on veut montrer qu’on est là et qu’on le sera jusqu’à la fin. On va tout faire pour gagner ce sprint final ».

L’ancien joueur de Porto – l’équipe portugaise qu’il voit comme favorite pour remporter l’Europa League cette année – est toutefois conscient que la tâche sera difficile face à Marseille, même si les joueurs de Didier Deschamps ne sont pas forcément brillants dans le jeu : « Eux, qu’ils jouent bien ou mal, ils gagnent. C’est une belle équipe, avec beaucoup d’expérience et qui arrive à se sortir de situations difficiles. »

Alors, l’OM est-elle l’équipe avec qui l’OL va se battre pour cette fin de championnat, ou est-ce plutôt le PSG, en vue de la troisième place ? Pour Licha, ni l’une, ni l’autre : « Nos plus grands rivaux, c’est nous-mêmes. Si on joue à notre vrai niveau les cinq derniers matches, on peut les gagner. Mais c’est sûr que si on joue comme lors des deux dernières rencontres, on ne va pas y arriver… »

Et, sur un plan personnel, à quel niveau se situe-t-il selon lui ? « Je suis sportivement dans un moment difficile. Je n’ai rien gagné depuis que je suis ici. L’an dernier, j’ai vécu un moment historique avec ma première demi-finale de Ligue des Champions. Aujourd’hui, il reste cinq matches pour aller chercher un titre cette saison… »

Le fait de ne rien gagner à Lyon peut-il le pousser vers la sortie, lui qui avait dit ne pas vouloir quitter l’OL tant qu’il n’a rien gagné ici ? Quant un journaliste le lui demande, la réponse est claire : « J’ai déjà répondu à cette question. Tu veux que je le répète ?... Si on ne me demande pas de partir, je resterai ».

Les supporters lyonnais peuvent donc être rassurés. Des supporters qui avaient été fascinés par le dernier OL-OM en date avec, au final, un 5-5 mémorable. Licha signerait-il pour un tel score, dimanche ? « C’était un bon score et bon match pour le public. Mais pour moi, c’est surtout un match bourré d’erreurs ! Surtout quand on se fait égaliser à la 95ème minute. Dimanche, un 1-0 me suffirait largement. » Et certainement aussi aux supporters…