masculins / Le coin des filles

Nécib : « pour la Coupe d’Europe d’abord»

Publié le 07 juillet 2007 à 05:00 par MG

A 20 ans, Louisa Nécib vient d’entrer à l’OL. Sixième recrue en provenance de Montpellier en deux ans, elle a remporté dans l’Hérault la Coupe de France il y a un mois. La jeune marseillaise appréhende un peu d’être loin de sa famille.

Elle a eu ses 20 ans en janvier dernier. Elle a la retenue, la timidité de son jeune âge.
L’accent du sud semble avoir été imprégné sur ses cordes vocales. Normal, la petite Louisa a vu le jour à Marseille. C’est d’ailleurs sur la cannebière qu’elle a enfilé ses premiers crampons. D’abord sous les couleurs de l’US Marseille 14ème, ensuite au Celtic de Marseille. Elle a fait ses classes au Centre National de Clairefontaine avant d’être repérée, l'an dernier, par le Montpellier Hérault, club avec lequel elle remportera le Challenge de France au détriment des lyonnaises. L’étudiante, jeune prodige internationale (19 sélections), vient d’obtenir son Bac S et se lance un peu effrayée dans l’aventure de l’olympique Lyonnais.

Louisa, comment te sens-tu en ce début de saison ?
C’est difficile de reprendre après un mois d’arrêt. Heureusement je connais pas mal de joueuses ici. Ce qui m’a poussé à venir à l’OL c’est d’abord la coupe d’Europe. Sonia Bompastor me fait des signes derrière toi, alors on va dire Sonia Bompastor (rires). Mais oui il y a des filles qu’on connaît, Laure, Sonia, Hoda et Camille, c’est mieux et puis le projet sportif aussi.

Appréhendais-tu ce premier entrainement ?
Non pas l’entraînement mais j’appréhendais la vie ici toute seule loin de chez moi. Je suis très famille donc c’est très difficile. C’est la première fois que je m’éloigne. Pour l’instant, à Lyon, je ne connais que l’hôtel et la gare. C’est une sacrée aventure.
Sur le même thème