masculins / OL - TFC

"Nos qualités sont toujours là"

Publié le 13 avril 2013 à 09:06 par R.B

Malgré des résultats nettement en retrait par rapport à ceux de la première partie de saison, Arnold Mvuemba est toujours confiant sur le potentiel de l’OL… Concernant sa situation, il constate qu’il a fallu s’adapter, qu’il cherche à apporter ce qu’il sait faire lorsqu’il joue…

 Ni pessimisme, ni abattement. Ces deux mots n’appartiennent pas au vocabulaire du numéro 28 lyonnais pour parler de la situation actuelle de l’OL et de la sienne. « J’y crois toujours, même si nos résultats sont moins bons,  même si on reste sur  trois défaites de rang. Il ne faut rien lâcher. Nos qualités sont toujours là. La roue va tourner. On l’a vu, tous les matchs sont compliqués. On n’est pas bien, mais on va relever la tête. Il n’y a pas de perte de confiance. Il faut bosser, tous se mobiliser pour être au top en match. On ne peut pas se cacher derrière telle ou telle raison pour expliquer ce qui s’est passé depuis la trêve ».

Arnold tourné vers le collectif. Mais aussi un joueur qui ne compte que 500 minutes depuis son arrivée à l’OL, soit le 20ème temps de jeu des 30 joueurs utilisés par Rémi Garde. « Forcément, c’est différent de ce que j’ai connu à Lorient lors des trois dernières saisons (41, 40 et 38 matchs joués quasiment tous comme titulaire). C’est différent parce que j’ai peu joué, mais je travaille toujours de la  même façon à l’entraînement. Mon but, c’est évidemment de jouer. A l’OL, il y a un groupe étoffé. Il a fallu aussi que je m’adapte. Je suis arrivé sur le tard. Mais je me sens bien ; je m’entends bien avec tout le monde ». Rappelons qu’il avait joué au Stade Rennais avec Briand et Gourcuff dans l’équipe qui avait remporté la Gambardella en 2003 (ils n’ont jamais joué ensemble à l’OL).

J’aime trop le foot pour tricher avec lui

En ayant pas eu beaucoup l’occasion de s’exprimer, il semble logique de  s’interroger sur les intentions de l’ancien merlu lorsqu’il joue. « Je n’ai pas envie de prouver. Si l’OL m’a fait signer, c’est qu’il connaissait mes qualités. Quand je joue comme titulaire ou quand je rentre en jeu, je veux apporter un plus,  apporter mes qualités pour aider l’équipe…  Je ne me considère pas comme un joker. Le coach fait des choix. Je suis à sa disposition et je m’adapte…». Arnold  est un milieu relayeur qui a évolué pendant trois saisons dans le système immuable (4-4-2) de Christian Gourcuff. A l’OL, il a été quatre fois titulaire dont trois fois en remplaçant Gonalons. L’OL par rapport à ses autres clubs ? « Je n’aime pas comparer. Mais ici, c’est le haut niveau et il y a plus de pression qu’à Lorient ».

 Ne comptez pas sur le natif d’Alençon pour laisser tomber ; il y a une évidente force en lui. Ne comptez pas sur lui pour balancer ses déceptions de ne pas jouer beaucoup, de ne pas avoir joué sur la scène européenne. « Je fais preuve de patience… Je n’ai pas envie de foutre le bo…. parce que je ne joue pas. Je bosse et quand je rentre chez moi, je sais que je n’ai pas triché.  J’aime trop le foot pour tricher avec lui ». Et d’ajouter : « mon temps de jeu augmente depuis quelques semaines… ». En effet sur les 500 minutes disputées, 192 l’ont été lors des 7 derniers matchs ; il a d’ailleurs délivré un corner décisif à Troyes pour Umtiti et inscrit un but… contre le FC Lorient.

Relever la tête, cela commence ce dimanche face au TFC. « C’est toujours compliqué contre cette équipe. C’est  du costaud même si elle a perdu Cissoko…  Mais, tous les matchs sont compliqués. Il ne faut pas se focaliser sur les Toulousains, mais sur nous pour faire un bon résultat ».

Sur le même thème