masculins / OL - FCNA

« Nous ne sommes pas une équipe défensive »

Publié le 20 septembre 2013 à 16:40 par R.B

Rémi Garde est revenu sur le match face au Betis… Il fut question du comportement des jeunes et de ses attentes… Question aussi de la venue du FC Nantes…

Rémi, quel est le point santé ?
« Face au Bétis, il y a eu quelques coups avec peut-être un doute pour Mamade Dabo. Mais à priori, je ne pense pas que cela soit grave. Sinon, je dois refaire le point avec Yoann (Gourcuff). Cela stagne au niveau de sa rééducation. Je ne pense pas qu’il sera dans le groupe. Gaël (Danic) est sur le chemin de la reprise, mais il est encore trop juste. Milan (Bisevac) est out ».



Que retenez-vous du match face au Betis ?
« Ce match doit nous ouvrir les yeux sur le minimum à faire à chaque fois. Hier, nous avons été mieux dans le jeu sans ballon. Il y a eu un formidable état d’esprit tourné vers le collectif. Tout n’a pas était parfait. Mais avec notamment cet envie de travailler pour l’équipe en situation de récupération du ballon, on sera difficile à bouger ».

L’OL est-il une équipe défensive ?
« Si je regarde le classement des attaques en L1, on est plutôt dans le haut. Après, n’oublions pas que Bafé revient tout juste ; que Jimmy a joué seulement 90 minutes… que Fékir et Pléa n’ont pas beaucoup de temps de jeu en pro. Je n’ai pas une équipe défensive. J’ai une équipe qui a besoin de se rassurer et de comprendre les efforts à fournir quand elle n’a pas le ballon. Nous ne sommes pas une équipe défensive ».

On est en train de reconstruire en prenant les choses par le bon bout. C’est une question d’équilibre. La confiance devrait nous permettre d’avancer.

Reste quand même l’animation offensive ?
« Elle est au cœur de mes préoccupations. Je rappelle au passage que Gaël Danic est la seule recrue offensive depuis deux ans. Bafé et Jimmy sont tout justes de retour. Jimmy a été très important face au Betis dans le jeu sans ballon… Alex (Lacazette) a fait plus que d’habitude dans ce registre. On est en train de reconstruire en prenant les choses par le bon bout. C’est une question d’équilibre. La confiance devrait nous permettre d’avancer. Au début du championnat, on a eu certainement eu un taux de réussite élevé, puis ensuite, il a été trop bas ».

 Où en sont Benzia et Bahlouli ?
« Ils ne sont pas dans le groupe parce que je ne peux mettre que 18 joueurs sur la feuille de match, parce qu’il y a de la concurrence et parce je ne suis pas complétement satisfait de leurs attitudes vis-à-vis des obligations avec le foot de haut niveau et de leurs prestations. Je n’ai pas envoyé un message qu’à ces deux jeunes joueurs… Ces deux joueurs sont à ma disposition pour ce week-end. Suis-je déçu  par le comportement de certains jeunes ? Il y a un groupe qui appartient à un projet au moins jusqu’au mercato hivernal. Cela demande des attitudes tous les jours. L’équipe se construit. Ceux qui me donnent les bonnes réponses en permanence font partie du groupe ».

Le FC Nantes à Gerland ne va-t-il pas ressembler à Reims, au Stade Rennais ?
« Cela risque d’être le même genre de match. Il faut gagner en efficacité dans ce genre de match tout en se méfiant. Que faire ? Insister sur les côtés, varier les attaques, frapper de loin… laisser parfois venir l’adversaire ».

Un mot sur le choc PSG – AS Monaco ?
« J’espère que ce sommet tiendra ses promesses avec tous ces grands joueurs sur la pelouse. Pour le titre, je pense que le PSG peut s’appuyer sur ce qu’il a vécu la saison dernière en sachant qu’il dispute la LDC. Cela risque d’être un duel serré jusqu’au bout. Un pronostic pour dimanche soir ? 1 à 1 ».


Sur le même thème