masculins / Rétro 2008

Novembre à vitesse grand V

Publié le 09 juin 2008 à 16:26 par SR

En novembre tout va vite, très vite même. Après avoir pris le train en marche lors des huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue, les Lyonnais retournent à leur train-train : le championnat.

Au programme de la première quinzaine : V.A, Stuttgart et l’OM à affronter en l’espace d’une semaine, tous à domicile. Les Olympiens enchainent les matchs vitesse grand V. Les deux premiers rendez-vous se soldent par des victoires, des buts et de l’espoir… L’OL avance à toute vapeur mais lors de l’ultime rencontre du marathon, face à Marseille, la locomotive « OL » déraille.

Le 3 novembre 2007, un Rémy Vercoutre étincelant repousse tous les assauts valenciennois, conservant ainsi sa cage inviolée et permettant à l’OL de conserver 4 points d’avance sur Nancy, indéboulonnable contre Bordeaux quelques heures plus tôt. Quant à son homologue Penneteau, il dû se baisser à deux reprises pour ramasser le cuir au fond de ses filets. C’est Juninho, sur un centre millimétré de Karim Benzema, qui l’oblige à fléchir les jambes une première fois pour ramasser les conséquences d’un but de la tête. Penneteau s’incline une nouvelle fois en fin de rencontre lorsque Sidney Govou, entré en cours de jeu, crochète deux de ses défenseurs avant de lui envoyer une merveilleuse pichenette dans les filets.

4 jours plus tard. Le 7 précisément, un mercredi, Gerland attend ses hommes. La coupe UEFA en ligne de mire à moins que… Hatem Ben Arfa… Dans un match complètement fou, le jeune gaucher inscrit ses 2 premiers buts en Champions League face au VfB Stuttgart dont [IMG42685#R]un chef d’œuvre mêlant passement de jambe et finesse. Källström et Juninho répondent également à Gomez, auteur d’un doublé. Vercoutre, lui, repousse un penalty. Les portes de la Champions League restent entrouvertes…

Dimanche 11 novembre, fin de la semaine, fin du marathon...L’armistice. Fin d’une série de 11 matchs de championnat sans défaite. Pourtant, Juninho avait ouvert la marque, de nouveau sur un coup de tête. Niang recolle au score sur penalty avant de stopper la série Lyonnaise avant la pause. Fin. Terminus. Trêve internationale.
Au classement Lyon reste en tête, Nancy va bon train mais rien de grave… et la SNCF est en grève.
Sur le même thème