masculins / OL Féminin : D3

Objectif atteint pour la réserve

Publié le 23 mai 2006 à 16:00 par PC avec BV

La réserve a achevé sa saison régulière de 3e division sans grande pression dimanche à la plaine des jeux de Gerland, si ce n’est celle de terminer leader du groupe B. C’est chose faite.

A la plaine des jeux de Gerland, OL2 féminin bat Flacé Mâcon 3-1 (1-1).
Buts pour l’OL : Chystèle Braillard (34e), Amandine Soulard (69e et 81e).
Le groupe : Amandine Plasson – Chystèle Braillard, (cap), Candice Pognat, Laura Martinez, Marine Lespinasse, Coralie Jousselme, Déborah Taghavi, Sabrina Zemrinin, Mélanie Martin, Kenza Dali, Amandine Soulard,, Aurélie Kaci, Coralie Belin. Entraîneur : Vincent Ye.
Les olympiennes ont assis leur première place aux dépends de Flacé Macon condamné à retrouvé l’Honneur de ligue pour un déficit de trois petits buts sur l’heureux de cette dernière journée, Chatenoy. La dure loi du sport ! Pendant que les Lyonnaises fêtaient allégrement leur bon parcours et leur dernière victoire, les Mâconnaises ruminaient amèrement leur déception.
Elles ont pourtant fait ce qu’elles devaient et ce qu’elles pouvaient face à des olympiennes en manque de concentration mais aussi de réussite en début de match. Les visiteuses ont entretenu l’espoir tout d’abord en ouvrant le score à la 14e minute sur un ballon en cloche. Les Lyonnaises, malgré de nombreuses attaques et situations favorables ont dû attendre la 34e minute pour égaliser par Chrystèle Braillard sur une balle relâchée par la gardienne, très sollicitée. Les joueuses dirigées par Vincent Ye ont dû se contenter de cette marque de parité à la pause, en songeant tout de même à cette transversale accrochée par Mâcon sur un coup franc peu avant le repos.

Le doublé pour Amandine Soulard
[IMG40581#L]La domination territoriale des locales a repris dès l’entame de la seconde période face à des visiteuses fébriles et agressives, désireuses de se laisser la possibilité de créer la surprise et de sauver leur tête. Mais l’OL, défait une seule fois cette saison et tenu en échec à trois reprises, se devaient de jouer son jeu. Et malgré des maladresses, l’attaque a trouv© logiquement la récompense au travail collectif. Amandine Soulard, par deux fois, se chargeait de conclure. Sollicitée dans la profondeur (64e), elle sortait vainqueur de ses duels pour enrobée un ballon et le placer en angle. A 10 minutes du terme, dans un enchaînement technique impeccable, la même Amandine contrôlait de la poitrine un centre de Kenza Dali avant de décocher une flèche gagnante. 3-1, la fête pouvait commencer pour les olympiennes qui terminent avec 8 points d’avance sur leurs poursuivantes, Nord Allier, qui accèderont à la D2 et 16 sur Besançon qui disputera les barrages.
Un petit regret cependant. La fédération qui avait laissé entendre un possible tournoi final entre leaders n’a finalement pas donné suite. On ne saura donc pas qui des quatre champions de groupe suivant serait allé au bout.
Groupe A : Gravelines (57 points, 12 victoires, 3 nuls, 3 défaites – 41 buts inscrits pour, 17 encaissés) ;
Groupe B : Olympique Lyonnais B (63 points, 14 victoires, 3 nuls, 1 défaite – 52 buts pour, 16 buts contre) ;
Groupe C : Toulouse B (67 points, 16 victoires, 1 nul, 1 défaite – 62 buts pour, 7 buts contre) et qui précède la réserve de Montpellier de 10 points ;
Groupe D : Juvisy B (60 points, 13 victoires, 3 nuls, 2 défaites – 59 buts pour, 31 buts contre.