masculins / Peace Cup

OL 1 - Once Caldas 1: Les réactions

Publié le 15 juillet 2005 à 16:50 par AT/RB

Gérard Houllier :

Il y a des matchs que vous préférez perdre plutôt que de perdre des joueurs. Ceci étant, c'est un meilleur match que contre le Slavia de Prague. On monte en puissance. Il y a eu de bonnes choses, hors notre manque d'efficacité, c'est dommage, mais on a eu plusieurs occasions franches de but par mi-temps. Dommage aussi la perte d'Essien, on prenait le dessus physiquement, on était un peu plus laborieux en début de rencontre, comme depuis le début de la saison. Mais c'était un bon match de football, il y avait de l'intensité, je rappelle aussi que cela ne faisait pas 24h que nous étions sur le sol coréen. Même à 10 on a su tenir le résultat. L'absence d'Eric Abidal ? Il y a Monsoreau, il y a Berthod. Au début on a plutôt l'impression qu'on a trop de joueurs, mais il se passe toujours des choses qui font qu'avoir un effectif conséquent est important. 5 changements ? Oui je voulais les faire, certains joueurs manquaient encore un petit peu de repères, comme John notamment en première mi-temps, mais c'était mieux en seconde période quand il a décroché. L'équipe s'est révélée plus performante quand on est passé sur les côtés, avec les dédoublements. Et puis la rentrée de Pedretti a apporté techniquement. On a été meilleur

Le PSV a gagné 2 à 1 ? Il parait que l'on n'avait pas le droit de faire de match amical en arrivant en Corée, eux ils ont eu le droit. C'est comme ça ici. Dans 48h je sais que je ferai quelques changements, je vais sans doute faire tourner un défenseur central, et en milieu de terrain, on verra. Il y aura sans doute la présence de Pedretti et de Clément au départ.



Grégory Coupet :

Le jeu colombien est difficile, ils sont un peu hautains, ils sont très techniques, ils aiment bien garder la balle, heureusement d'ailleurs, sinon ils pourraient être plus efficaces. Nous sommes bien montés en puissance dans cette rencontre, c'est plutôt intéressant. Je suis aussi content de l'état d'esprit qui a régné, malgré le fait qu'on ait terminé la rencontre à 10. L'humidité ici est terrible, on cherche notre souffle, on a l'impression d'être étouffé. Eric ? C'est une forte perte pour l'OL, et pour l'Equipe de France.



Anthony Réveillère :

Ce n'est pas un mauvais résultat. C'était bien dans le jeu, physiquement difficile, avec toute la fatigue accumulée. On est dans le bon tempo pour être prêt en temps voulu. Le coup dur c'est la blessure d'Eric, comme il y a deux ans celles de Bréchet et de Govou, l'histoire se répète.



Pierre-Alain Frau :

Je suis content d'être de retour, cela me manqueait. Il y a du boulot encore à faire physiquement, mais je ne me fais pas de souci, cela reviendra petit à petit. J'ai trouvé que dans le jeu, on était mieux que lors des matchs précédents. Il est évidemment toujours difficile lorsque l'on revient d'avoir les gestes efficaces, notamment à mon niveau, au niveau de la répétition des efforts et des courses. Le coup dur c'est l'absence d'Eric Abidal, il est un élément important du groupe lyonnais.





AT avec RB à Busan