masculins / Peace Cup

OL 2 - Seongnam 1: Autour du match...

Publié le 17 juillet 2005 à 16:04 par R. B

[IMG6278L]En provenance direct d'Ulsan, voici de quoi revivre le succès des lyonnais face aux champions coréens de Seongnam Ilhwa.<br> Le trajet... Le stade... Le match... Et les tradionnels chiffres de Richard... <br> C'est par ici !

Le trajet : 75 minutes d'autoroute du genre légèrement cabossée pour relier Busan à Ulsan en passant par Daegu où avaient eu lieu plusieurs matchs du dernier mondial. Les montagnes sont toujours omniprésentes ; les practices de golf aussi. Comme, il n'y a pas de place, ils occupent une petite surface entourée de grillages. De nombreuses rizières dans les campagnes, voire jusqu'aux pieds des immeubles, des maisons. Les chantiers sont nombreux en Corée du Sud et les ouvriers travaillent même le dimanche !



Le Stade : l'Ulsan Munsu Football Stadium a une capacité de 44 474 places ; il a été achevé au mois d'avril 2001. L'équipe d'Ulsan Hyundai Horang-i, engagée en K-League joue dans ce stade. Créée en 1983, elle a été championne de Corée du Sud en 1996 et a remporté la League Cup en 1998. Elle a terminé à la deuxième place du championnat en 1988, 1991, 2002 et 2003. Pour en revenir à Busan, son équipe Busan I.Park a été sacrée en 1984, 1987, 1991 et 1997. Ce stade d'Ulsan est somptueux ; un stade à l'anglaise, une fois encore tout en couleur.



Seongnam Ilhwa : L'adversaire de l'OL a été fondé en 1989. 6 titres de champions (1993, 1994, 2001, 2002, 2003 et 2005) ; une FA Cup (1999) ; une League Cup (2002) et une AFC Champions League en 1996). C'est donc le champion sortant du pays qui est aujourd'hui l'adversaire du champion de France. Kim Hak Bum a remplacé cette saison Cha Gyeong Bok au poste d'entraîneur. Elle compte dans ses rangs le buteur vétéran (35 ans) Kim Do Hoon, arrivé au club en 2003. Il a inscrit notamment 108 buts avec l'équipe nationale ! Il y a aussi un international coréen d'origine russe, Denis Laktionov au club depuis 1996. Il sera absent aujourd'hui (blessé). 4 Brésiliens dont 2 qui ont joué avec Cris à Cruzeiro. Da Neto et Eduardo Francisco. Sans oublier Kim Do Kyun, Sung Yong Woo... Cette formation est considerée comme la meilleure du pays. Elle s'était inclinée 1 à 0 contre l'OL lors de la précédente édition (19 juillet 2003) de la Peace Cup (but de Govou). Elle a perdu 2 à 1 en match d'ouverture cette année contre le PSV Eindhoven



[IMG36017#W]



Les mascottes : Si le lion des Français est connu, celle des Coréens est Pégase, le cheval volant qui symbolise la force et le mouvement.



Les medias français : 3 média francais sont présents en Corée. L'Equipe avec Vincent Duluc et un photographe Pierre Lahalle ; France-Football avec Arnaud Ramsay et le Progrès en la personne d'Antoine Osanna et du photographe Stéphane Guiochon.



Essien : Le Ghanéen est suspendu pour ce match apres son carton rouge face aux Colombiens. Si Mickael reste à l'OL, il pourra en revanche jouer le Trophée des Champions puisque le règlement a été changé récemment en ce qui concerne la suspension automatique en cas de 3 cartons jaunes pris lors des 10 derniers matchs de la saison précédente. Le règlement sur les cartons rouges n'a pas changé.



Les arbitres : L'arbitre central est malaisien ; les juges de touche sont malaisien et japonais.



[IMG36018#W]



Visite : Jérémy Bréchet était présent au stade. On l'a vu notamment à la mi-temps discuter avec les Lyonnais. Il jouera demain dans ce stade avec sa formation de la Real Sociedad.



Le temps : Une moiteur "insupportable"; un taux d'humidité à son maximum. Faire des efforts dans ces conditions relève de l'exploit !



L'ambiance : Plus de monde, mais loin d'être à guichets fermés! Plus de bruit. Il faut dire qu'il y a la meilleure équipe coréenne du moment sur la pelouse et que le stade n'a pas de piste d'athlétisme. Des banderoles, des effigies à la gloire de cette équipe et notamment de sa vedette Kim Do Hoon. Les supporters de Seongnam ont fait le déplacement, notamment les Yellow Hell. Il y a une claque organisée pour soutenir les Lyonnais. 32 400 spectateurs.



Les enjeux du match : Les Coréens sont dans l'obligation de l'emporter pour garder un espoir de terminer premier de la poule. Si dans l'autre match, les Bataves du PSV Eindhoven s'imposent contre Once Caldas, les Lyonnais sont obligés de gagner contre les Coréens pour disputer la finale de poule ensuite face au PSV. Une défaite signifierait dans tous les autres cas de figure une élimination quasi certaine.



[IMG36020#W]



L'équipe : Gérard Houllier, privé d'Abidal, blessé et d'Essien, suspendu, a dû modifier obligatoirement son équipe. Il a ajouté 4 autres modifications par rapport à celle qui avait debuté contre les Colombiens : Vercoutre remplace Coupet ; Monsoreau prend la place de Caçapa ; Diatta, celle de Réveillere ; Berthod, celle d'Abidal ; Pedretti, celle d'Essien et Ben Arfa débutera dans le couloir gauche occupé par Malouda. Govou reprenant "sa" place côté droit et Wiltord se positionnant derrière Carew. Cela donne une défense presque complètement différente par rapport à celle du match de vendredi.



Le jeu : Très agréable avec du rythme, de bonnes actions collectives et individuelles, du suspense et de la souffrance pour s'imposer. Le jeu olympien a été plus consistant que lors de la première rencontre. Les Lyonnais ont globalement dominé les débats, même si la rentrée en seconde période des 2 Brésiliens de Seongnam a amené un plus dans le jeu des Asiatiques. Carew a pesé sur la défense coréenne par sa couverture de balle, son jeu de tête, ses déviations, son déplacement, sans parler de ses 2 buts. Ses partenaires l'ont trouvé plus facilement que contre Once Calda et lui semblait aussi plus à l'aise dans son nouveau collectif. Monsoreau a sauvé plusieurs situations avec sang froid. Berthod est monté souvent sur son côté gauche pour terminer ses actions par des centres dont 2 causèrent des soucis aux défenseurs locaux, sans parler d'une bonne présence défensive. Cris a fait le ménage un nombre de fois incalculable. Diarra a régné au milieu, comme d'habitude. Govou a causé des tourments à ses gardes du corps.



[IMG36021#W]



Les faits du match :

Le coup du foulard de Carew (6ème) pour centrer après une belle action individuelle.

L'action Ben Arfa-Berthod terminée par un centre repris par un tir de Carew contré par le gardien avant que Wiltord ne frappe à côté (15ème). Une véritable occasion de but.

L'accélération de Carew (20ème). La frappe de Carew à côté sur un centre de Berthod après un travail de Ben Arfa (32ème). Une occasion de but.

Une frappe lointaine de Son Dae Ho (37ème) au ras du poteau droit de Vercoutre.

But sur coup franc de Carew : une frappe de 25 mètres après une combinaison Pedretti-BenArfa et la mansuétude du gardien adverse. Le premier but lyonnais du Norvégien.

Pas de changement àla mi-temps chez les Lyonnais.

Le tir contré en se retournant de Kim Do Hoon.

Centre de Diatta et reprise acrobatique de Carew pour le deuxième but (52ème).

L'arrêt fabuleux de Vercoutre (56ème) sur une frappe puissante de Cabral.

Le coup franc et le but exceptionnel d'Eduardo Francisco d'une trentaine de mètres (58ème).

Wiltord « vendange » une occasion de but (60ème) après un solo impressionnant de Carew.

L'amortie poitrine enchaînée d'une frappe détournée de Carew (68ème).

La frappe lointaine de Pedretti détournée (69ème).

Cris prend le brassard de capitaine à la sortie de Govou (79ème). Il avait été le capitaine de Cruzeiro, mais jamais encore à l'OL.

Le sauvetage de Diarra (80ème).

La frappe à ras de Benzema arrêtée (89eme). Une occasion de but sur un excellent travail de Clément.



[IMG36022#W]



Les chiffres :

Vercoutre a effectué 3 arrêts dont un décisif ; les Coréens ont tiré 3 fois dans le cadre et 10 fois non cadré. 7 corners, un hors jeu, 9 coups francs pour l'OL ; 3 corners pour Seongnam, 3 hors jeu et 17 coups francs. 17 frappes lyonnaises dont 11 cadrées.



R.B