masculins / OL - Besiktas

OL – Besiktas : Bruno Genesio et Jérémy Morel devant la presse

Publié le 12 avril 2017 à 17:22 par LM

Le coach lyonnais et son défenseur étaient de passage en salle de presse pour répondre aux questions des journalistes à la veille de la réception du Besiktas en quart de finale aller de la Ligue Europa.

Bruno Genesio

« Le match de Lorient n’a pas été complètement évacué en ce qui me concerne. C’est arrivé trop souvent pour l’oublier si vite. La rencontre de demain face à Besiktas est un des matchs les plus importants de notre saison avec la manche retour. C’est surtout sur notre bloc équipe qu’on doit travailler. C’est l’état d’esprit et la concentration qui font la différence. Contre les équipes les plus fortes, on n’a jamais paru coupé en deux. Je pense qu’on aura notre public derrière nous et qu’on jouera un vrai match à domicile. Le travail a été basé essentiellement sur le travail tactique pour contrer Besiktas. On a une équipe qui aime prendre le jeu à son compte, le contrôler. J’ai les éléments pour y arriver. On verra demain. 

La rencontre de demain face à Besiktas est un des matchs les plus importants de notre saison avec la manche retour.

Besiktas est une équipe qui n’a pas la réputation de la Roma mais qui a des principes très forts collectivement et une identité de jeu. Ils ont une organisation qui permet de combler les absences d’Aboubakar et Quaresma. Ils ont le sens du collectif et je ne pense pas que ces absences soient un problème pour eux. Depuis le début de cette compétition, on a l’ambition d’aller au bout... Les événements à Dortmund ? On pense à ceux qui ont été touchés hier et à leurs familles mais c’est un match qu’on préparera classiquement. On a une forme d’impuissance face à cela ».

genesio

Jérémy Morel 

« On s’est malheureusement habitué à ce genre de contre-performance. On a dû mal à enchaîner les bons matchs. Ce n’est pas le meilleur moyen pour se préparer mais on a essayé de parler ensemble. On a eu la chance d’avoir plusieurs jours pour bien travailler et voir ce qui n’allait pas. Il faut passer aux actes maintenant. Il va falloir s’attendre à un gros match sur le terrain mais aussi dans les tribunes avec une grosse ambiance. 15 000 supporters turcs, c’est un peu inhabituel et cela va changer des matchs de championnat. Il faut s’appuyer sur le match de la Roma et surtout en seconde mi-temps où on a vraiment montré de belles choses. Il faut répondre présent. Si on se loupe, on va aller tout droit vers une désillusion. On a en face de nous une équipe turque très relevée. Ils ont un groupe très fort. Il y a du monde derrière pour remplacer Quaresma. Un bon résultat ? Ce serait tout simplement de gagner. On se rendra le match plus facile avec deux buts d’écart. On sait que c’est très important pour les supporters et le club. Quand on commence une compétition on veut toujours aller au bout. Je ne sais pas si cela suffira à sauver la saison mais en tout cas on va tout donner. Les événements à Dortmund ? On a tous été surpris de ce qui s’est passé. Ce sont des choses qu’on ne veut pas voir dans le monde en général. J’espère que tout se passera bien demain ».

Sur le même thème