masculins / Ligue Europa

OL – Besiktas : l’histoire de l’OL face aux clubs turcs

Publié le 10 avril 2017 à 07:30 par YM & CS

À quelques jours de la réception du Besiktas Istanbul en ¼ de finale de la Ligue Europa, retour sur le parcours des Olympiens face aux équipes turques.

Le 13 avril prochain, l’OL accueillera le Besiktas Istanbul au Parc OL pour la première manche des ¼ de finale de Ligue Europa. Le Besiktas, leader de Süper Lig, le championnat national, devant trois autres clubs de l’ex-Constantinople, dont les deux mastodontes que sont Fenerbahçe et Galatasaray. Un tirage difficile que les Olympiens devront surpasser s’ils entendent poursuivre leur route jusqu’à atteindre Solna, ville située dans le comté de Stockholm et dans laquelle aura lieu la finale de C3, objectif déclaré du club septuple champion de France. Le chemin est encore long et passera obligatoirement par la Turquie, où l’OL a déjà posé les pieds plusieurs fois par le passé. L’histoire de l’OL face aux clubs turcs débute un soir d’octobre 1991. À Gerland, devant près de 16 000 spectateurs, Bruno Genesio et compagnie reçoivent Trabzonspor en 1/16 de finale aller de Coupe de l’UEFA, l’ancêtre de la Ligue Europa. Au terme d’une rencontre épique, où l’OL est mené 2 buts à 0 avant de recoller au score, puis 2-3 avant d’égaliser une nouvelle fois, ce sont finalement les visiteurs qui empochent la victoire en inscrivant un quatrième but à la fin du temps règlementaire. Une défaite à la maison qui sera suivie d’une cuisante déconvenue 4-1 au retour, dans la chaude ambiance du Hüseyin Avni Aker Stadium de Trabzon.

Papier Trabzonspor + Istanbulspor OK

Après deux revers en autant de rencontres disputées face à cette formation turque, l’OL voit son aventure s’arrêter au stade des 1/16 de finale de Coupe de l’UEFA. Une donne qui se répètera 11 ans plus tard, face au modeste Denizlispor. Malgré un bon match nul 0-0 ramené à l’aller, Lyon, favori de cette double confrontation, perd de nouveau sur ses terres face à un club d’Asie Mineure. Un but précoce d’Ozkan, dès la 6e minute de jeu, éjecte Lyon des joutes continentales au soir de sa 100ème apparition sur la scène européenne. S’il est parvenu à prendre le meilleur sur Istanbulspor (1-2 puis 2-0) en ½ finale de la Coupe Intertoto 1997, un trophée qu’il remportera quelques semaines plus tard, l’OL n’est en revanche jamais parvenu à s’imposer face à une équipe turque en C3, cette « petite » Coupe d’Europe que les Rhodaniens tenteront d’empocher en fin de saison. Un total de trois défaites encaissées pour un match nul, qui fait certes tâche au moment de recevoir les Aigles Noirs du Besiktas, mais qui contraste énormément avec le bilan fait en Ligue des Champions.

Papier Denizlispor + Fenerbahçe OK

En C1, l’OL n’a croisé le fer qu’avec un seul représentant de la Turquie : Fenerbahçe. Le deuxième club le plus titré du pays, du haut de ses 19 sacres de champions, ses 6 coupes nationales et ses 8 Supercoupes, a affronté Lyon à quatre reprises dans la reine des compétitions européennes et a toujours perdu. Deux revers en 2001-2002 et deux autres en 2004-2005, à chaque fois en phase de poules. Le premier des quatre duels des Gones face aux Canaris a lieu dans l’enfer du Şükrü Saracoğlu, l’enceinte des Jaunes et Noirs, réputée pour être l’une des plus bouillantes au monde. Les Lyonnais s’y imposent 1 but à 0 en toute fin de match grâce à Christophe Delmotte, qui marquera aussi à l’occasion du match retour que l’OL remportera 3-1. C’est sur ce même score que Lyon terrasse le Fener le 19 octobre 2004, à Istanbul, avant de lui infliger un 4-2 à Gerland au retour, après un final de folie marqué par le doublé de Nilmar au bout du temps additionnel.

Sur le même thème