masculins / OL - AJAX

OL-Ajax : Bruno Genesio et Maxime Gonalons devant la presse

Publié le 10 mai 2017 à 17:42 par SC

Le coach lyonnais et son capitaine étaient de passage en salle de presse pour répondre aux questions des journalistes à la veille de la réception de l’Ajax en 1/2 finale retour de la Ligue Europa.

papierinterieurbruno

Bruno Genesio

« Dès la fin du match aller, j’ai tenu ce discours car il y avait de l’abattement dans le vestiaire. J’ai insisté sur le mental, sur le fait qu’on n’était qu’à la mi-temps et que l’exploit était possible. On a beaucoup parlé mais maintenant, il faut montrer qu’on en est capables sur le terrain car c’est le plus important. On est capables de marquer beaucoup de buts au Parc OL. On croit fort en nous… La présence d’Alex change beaucoup. C’est une force supplémentaire car il va accaparer l’attention de l’adversaire et peut marquer à tout moment. Il ne fera pas tout tout seul, on aura besoin d’un groupe… L’Ajax est une équipe jeune, qui peut avoir des sauts d’humeur. Il faudra maitriser nos nerfs car ça peut aussi se jouer là-dessus. Le plus difficile sera d’être solide défensivement. Ma priorité est l’équilibre de l’équipe. J’attends d’elle qu’elle fasse une grande performance athlétique… Les supporters auront un rôle très important, comme ça a été le cas dans le passé. On aura besoin de leur soutien dans les temps forts mais aussi dans les temps faibles… Je ne prends pas ce match comme un challenge personnel pour sauver ma saison ou quoi que ce soit. C’est le club et l’équipe qui m’intéressent, qui m’animent. »

papierinterieurmax

Maxime Gonalons

« On croit en cet exploit car tout peut arriver. Il faudra faire tout le contraire de ce qu’on a fait au match aller dans la concentration, la combattivité, la répétition des efforts. Sans ça, on ne pourra pas le faire… On sait l’importance d’Alex dans l’équipe. C’est notre leader d’attaque, un joueur qui a de l’impact sur notre équipe et l’adversaire. Il a une technique au-dessus de la moyenne et de bons appels en profondeur. On aura besoin de lui pour nous emmener vers cet exploit. Les grands joueurs adorent ce genre de rendez-vous. On a tous envie d’en découdre. C’est un événement qui peut être rare dans une carrière avec cette possibilité de se qualifier pour une finale de Coupe d’Europe… Les mots à la fin du match aller ont été précieux. On s’est dit qu’on était passés à travers mais qu’on pouvait se rattraper et créer quelque chose d’exceptionnel. Jouer une ½ finale européenne avec son club formateur représente beaucoup de choses pour nous. Si on ne croit pas en ça, il faut changer de métier. On aura besoin du Parc OL, il jouera un rôle dans la préparation et durant le match. Il ne faut pas avoir de regret à la fin, ne rien calculer… L’Ajax va jouer comme à l’aller. Ils ont des principes forts, une philosophie de jeu particulière, des qualités au-dessus de la moyenne. Il faudra jouer différemment. Non, on n’a pas sous-estimé cet adversaire à l’aller. Bien au contraire. »

Sur le même thème