masculins / OL - Ajax

OL-Ajax : Les Lyonnais et le Parc OL sont passés si proche d’un immense exploit… (3-1)

Publié le 11 mai 2017 à 22:50 par SC

Mené au score, l’OL ne s’est pas effondré face à la montagne qu’il avait à gravir. Dans une ambiance extraordinaire, les Lyonnais ont marqué 3 des 4 buts nécessaires pour arracher une prolongation mais le 4ème n’est jamais venu malgré une fin de match irrespirable. Cruel tant ils ont tout donné, ils se sont surpassés. Merci les Gones !

. LES TEMPS FORTS .

14’. Lob de Younes juste au-dessus de la cage.
24’. Tête de Gonalons captée par Onana… puis parade de Lopes devant Ziyech.
27’. But de Dolberg sur un contre rapide. 0-1.
45’. Penalty provoqué par Lacazette et transformé par ses soins. 1-1.
45+1’. But de Lacazette dans le but vide après un centre de Fekir. 2-1.
50’. Reprise de Diakhaby dans les gants d’Onana.
65’. Enorme occasion pour Fekir qui ne trouve pas le cadre.
76’. Parade d’Onana devant Rybus.
79’. Transversale trouvée par Van den Beek.
81’. But de Ghezzal d’un coup de tête puissant. 3-1.
84’. Expulsion de Viegerver.
89’. Reprise de Cornet à quelques centimètres de la cage.


. RESUME ET ENSEIGNEMENTS.

L’ambiance du Parc OL était exceptionnelle, à la hauteur de l’exploit que ses joueurs devaient accomplir. Après dix premières minutes de très haute intensité dans le camp néerlandais, l’Ajax pouvait enfin respirer et se créer les occasions les plus nettes de ce début de rencontre. L’OL se découvrait beaucoup trop, notamment sur les phases arrêtées. Et ce qui devait arriver arriva. Sur un contre express, Dolberg piquait le ballon au-dessus de Lopes pour éloigner un peu plus les Lyonnais d’une finale européenne. Enfin c’est ce que les Néerlandais pouvaient se dire… Mais malgré les difficultés olympiennes à apporter du danger devant la cage d’Onana, Lacazette relançait complètement son équipe grâce à un doublé en quelques secondes avant la pause. L’OL pouvait encore y croire et c’était un petit miracle au vu de la première période.

Le début du second acte laissait beaucoup d’espoir à un peuple lyonnais en fusion. La reprise de Diakhaby puis la frappe de Lacazette n’étaient pas assez appuyées mais on sentait que quelque chose n’était pas loin de se passer. Fekir ratait une énorme occasion de donner un peu plus d’épaisseur à ce scénario tant rêvé. Elle restait finalement la seule jusqu’au dernier quart d’heure… et cette parade d’Onana devant Rybus. Le gardien néerlandais ne pouvait rien sur le coup de boule de Ghezzal qui rapprochait l’OL de l’égalité parfaite à 10 minutes de la fin dans une atmosphère indescriptible. Une fin de match à couper le souffle face à une équipe réduite à 10… qui ne permettait finalement pas aux Lyonnais d’arracher la prolongation qu’ils auraient probablement méritée. Le naufrage de l'aller a trop pesé, l’aventure européenne s’arrête aux portes de la finale. Cruel tant ils ont tout donné, ils se sont surpassés. Merci les Gones !


. LE FAIT DU MATCH .

La reprise de Cornet et la prolongation à quelques millimètres

A l’image de cette opportunité de l’attaquant lyonnais, l’OL est passé très très proche d’un immense exploit. Après l’ouverture du score néerlandaise à la demi-heure de jeu, les Lyonnais n’avaient à cet instant plus qu’une heure pour remonter non plus trois buts mais quatre pour accrocher une prolongation. Le quatrième aurait pu venir de cette reprise de Cornet à la toute dernière minute du temps réglementaire… Mais le destin en décidait autrement puisque le tir pour la prolongation passait à quelques millimètres du but d’Onana. Les dernières opportunités dans une ambiance de folie ne donnaient rien non plus. 

. LA STAT .

0/3
Les portes d’une finale européenne se sont une nouvelle fois refermées au nez des Lyonnais. L’OL a joué cette saison la troisième 1/2 finale d’une Coupe d’Europe de son histoire. Et pour la troisième fois, l’aventure s’arrête dans le dernier carré, si proche du graal continental. Eliminé ce jeudi soir par l’Ajax Amsterdam en Ligue Europa (C3), l’OL avait déjà disputé deux autres 1/2 finales jusque-là, une dans chacune des deux autres compétitions européennes. Lors de la saison 1963-64 en Coupe des Coupes (C2), le duel épique contre le Sporting Lisbonne avec un match d’appui pour départager les deux équipes avait finalement tourné en faveur des Portugais (0-0 à Gerland ; 1-1 à Lisbonne ; 0-1 en match d’appui). Plus récemment lors de la saison 2009-10, le club de Jean-Michel Aulas avait subi la loi du grand Bayern en Ligue des Champions avec deux revers à la clé (1-0 à Munich ; 0-3 à Gerland) après une épopée exceptionnelle avec en point d’orgue l’élimination du Real Madrid. Probablement qualifiés pour la prochaine Ligue Europa grâce au championnat, les Lyonnais tenteront de nouveau d’offrir la première finale européenne à leur club. Une finale qui se jouera au Parc OL...
JEREMY BERTHOD

L'analyse du consultant

Jérémy Berthod :
«L’handicap était trop grand. On s’était mis dans de très mauvaises dispositions. On n’a pas été loin de l’exploit. On a eu des occasions pour nous malgré l’ouverture du score adverse. Je voudrais rendre hommage aux joueurs et au coach qui ont tout donné. L’Ajax a su mettre ce but à l’extérieur. Nos joueurs peuvent être fiers de la performance réalisée. Les regrets sont sur le match aller. Ils ont fait ensuite ce qu’il fallait au retour. Cela ne s’est pas joué à grand-chose mais on a montré qu’on avait notre place dans le dernier carré. Sur l’ensemble des deux rencontres, l’Ajax mérite sa qualification. On a joué par période et c'est trop peu pour espérer quelque chose à ce niveau. »

...

. FEUILLE DE MATCH .

Au Parc Olympique Lyonnais de Décines.

Ligue Europa (1/2 retour) : OL-Ajax Amsterdam 3-1 (2-1)

Arbitre : Szymon Marciniak (POL). Spectateurs : 53 810.

Buts : Dolberg (27’) pour l’Ajax Amsterdam ; Lacazette (45’ et 45+1’), Ghezzal (81’) pour l’OL.

Avertissements : Morel (18’), Tolisso (20’), Diakhaby (48’), Nkoulou (61’) et Fekir (61’) à l’OL ; Veltman (49’), Klaassen (50’) et Viergever (68’, 84’) à l’Ajax Amsterdam. 

Expulsion : Viergever (84’) à l’Ajax Amsterdam.

OL : Lopes – Rafael, Nkoulou, Diakhaby, Morel (Rybus, 74’) – Gonalons (cap.), Tolisso – Cornet, Fekir, Valbuena (Ghezzal, 77’) – Lacazette. Entr : Bruno Genesio.

Ajax Amsterdam : Onana – Veltman (Tete, 65’), Sanchez, De Ligt, Viergever – Klaassen (cap.), Ziyech, Schöne (Van de Beek, 58’) – Traoré, Younes (Kluivert, 83’), Dolberg. Entr : Peter Bosz.


...


Sur le même thème