masculins / OL - BESIKTAS

OL-Besiktas 2-1 : le jour d’après…

Publié le 13 avril 2017 à 20:35 par CC et KR

Les Lyonnais ont disposé jeudi soir sur le fil de Besiktas dans un quart de finale de Ligue Europa qui laissera des traces. Les nombreux affrontements dans le Parc OL ont gâché la fête.

Ce vendredi matin, les joueurs de Bruno Genesio ont sans doute l’impression d’être revenus de loin. Cette victoire à l’arrachée en fin de match préserve toutes leurs chances avant la manche retour prévue jeudi prochain à Istanbul. Un succès qui n’enlève pas malgré tout le goût amer d’une soirée marquée par les nombreux affrontements autour du stade et dans les tribunes du Parc OL, et qui ont poussé l’arbitre à retarder de 45 minutes le coup d’envoi de ce quart de finale de Ligue Europa.

Il y aura donc eu deux matchs : celui des tribunes et celui du terrain.
Deux images fortes aussi.

Celle tout d’abord de Jean-Michel Aulas prenant ses responsabilités pour rejoindre le virage Sud et lancer un appel au calme. Une intervention salvatrice qui aura permis, après plusieurs minutes, l’évacuation de la pelouse du Parc OL et le retour des spectateurs en tribunes. Le président des gones a tenu bon pour permettre le coup d’envoi de la rencontre. Il est ainsi resté au milieu des supporters au cours d’une première période marquée par l’ouverture du score de Babel à la 15e minute et la tentative sur la transversale de Nabil Fékir.

aulasdanspublic

La seconde période offrira l’autre image forte de ce match. A savoir, Jérémy Morel aux avant-postes dans les derniers instants de la rencontre pour pousser le gardien du Besiktas à la faute. Le latéral gauche lyonnais sera récompensé. Après avoir chipé le ballon à Fabri et marqué le but du 2-1, il se laissera aller à une glissade rageuse sur la pelouse du Parc OL. L’équipe de Bruno Genesio a montré du cœur et une sacrée force mentale pour renverser en quelques minutes un scénario bien compromis et faire chuter ainsi le leader du championnat turc. Quelques minutes auparavant, Corentin Tolisso, comme souvent cette saison, avait été décisif pour remettre l’OL sur le droit chemin et redonner espoir à tout un stade qui s’imaginait déjà ressasser longtemps les nombreuses occasions manquées.

joiemorel

Avec ce score de 2-1, l’OL n’est pas qualifié mais les coéquipiers de Max Gonalons sont plus que jamais dans la course pour intégrer le dernier carré de la compétition. Ce dimanche à 17h00, ils se rendront à Bastia (qui lutte pour le maintien) avec l’objectif de glaner de précieux points en championnat et conforter ainsi leur 4e place en championnat. Un véritable test sur la pelouse d’Armand Cesari pour le compte de la 33e journée de Ligue 1. L’occasion pour les Lyonnais d’emmagasiner de la confiance et de confirmer leurs ambitions. Il sera temps ensuite de se tourner vers le quart de finale retour en Turquie…

Sur le même thème