masculins / OL-Caen 3-1

OL-Caen 3-1 , réactions...

Publié le 24 mai 2009 à 01:05 par AG avec les Bus d'OLTV

Retrouvez les réactions des joueurs et du staff lyonnais après la victoire face à Caen.

Juninho
J’ai vécu une soirée que je ne pourrais jamais oublier. Je préfère profiter parce que comme j’ai dis la tendance est plutôt que je parte. C’était mon dernier match normalement. Il y a encore une possibilité de faire une autre saison mais ce sont des choses auxquelles je dois encore réfléchir. Si je me sens encore capable d’aider l’équipe et peu importe les matches ou le nombre de match on va voir. J’ai encore envie de jouer au foot mais pour être à l’Olympique Lyonnais il faut avoir vraiment l’envie, être prêt à souffrir et amener cette équipe le plus loin possible. Les supporters sont derrière nous et ils ont faim de trophées. Même si on n’a pas eu le titre cette année, depuis 11 ans l’OL fini sur le podium donc il y a des choses positives. Je tiens à remercier tout le monde. Ce sont les supporters qui font le club. Ma famille est lyonnaise, deux de mes filles sont nées ici. C’est à moi de décider de mon avenir et de savoir si je serais encore prêt et avoir l’esprit libre pour continuer ce que je sais faire.

Ederson
C’est bien. On voulait vraiment avoir le titre mais la concurrence était forte cette saison. On s’est retrouvé avec un peu de retard en fin de saison mais ça fait du bien d’être sûr de jouer le tour préliminaire de la Champions League l’an prochain. Moi j’espère que Juni et Sidney seront encore là l’an prochain parce que ce sont deux joueurs très importants pour le groupe. Ils représentent le club. Ils ont de l’expérience et j’ai beaucoup appris cette année avec eux. Ça fait vraiment plaisir qu’ils marquent ce soir et qu’on gagne.

Bernard Lacombe
C’est un moment particulier notamment pour moi. J’ai fait venir ce garçon (Juninho) alors qu’on ne le connaissait pas vraiment. Ce qu’il nous a fait, comme tous les autres, mais lui en particulier, il a fait des choses géantes. Je pense que c’est LE joueur qui aura marqué l’histoire du club quand on voit la réaction du public. Ce qu’il nous a apporté depuis 8 ans c’est quelque chose d’exceptionnel dans la qualité footballistique bien sûr mais dans la qualité humaine c’est grandiose. Quand on voit le nombre de buts qu’il a marqué ici, des buts décisifs, qui nous ont permis de gagner des titres. Le président lui a toujours dit à Juninho que c’était à lui de choisir son futur. Aujourd’hui il semblerait qu’il hésite encore. Il n’a pas pris sa décision à cent pour cent. On peut toujours espérer qu’il reste une année de plus. Tous les gens qui étaient présents ce soir seraient contents de le voir encore un an.

Sonny Anderson
C’est une grande émotion. Juninho connaissait déjà l’amour que pouvait avoir ce public pour lui. Aujourd’hui, le voir avec ses enfants, les joueurs qui restent sur le terrain pour lui, le public, le club, tout ça, je crois que ce moment est très particulier. Je pense qu’il n’y a que lui qui pourrait vous répondre car ça vient du cœur. On réalise vraiment lorsqu’on est plus là. Je crois qu’il n’a pas envie de quitter ce stade. Si on pouvait lui donner un ballon je crois qu’il jouerait encore en ce moment pour ne pas quitter ce stade. Je suis encore plus heureux du fait qu’il ai marqué ce 100e but à Gerland du coté du Virage Nord. C’est raiment symbolique, pour lui, pour le club.

Cris
C’était un match difficile contre une équipe qui joue le maintien. Caen jouait le contre mais on les a bien pressés dès le début de match. Je pense que quand on joue ensemble on peut montrer de belle chose. Ce match et le précédents contre Marseille était super bien par rapport à l’agressivité, aux déplacements sur le terrain. C’est vrai que quand Juni est sorti on a un peu oublié le match, tout le monde voulait faire la fête. On a pris un but mais Karim a marqué ensuite donc c’était bien pour nous. Juni c’est une star, c’est le leader de l’équipe. S’il part on sera triste, le club et les supporters. On sait ce qu’il peut faire sur le terrain et en dehors car c’est un leader. Il a encore le temps de changer d’idée. Jusqu’au bout on va essayer de le convaincre de rester. On sait qu’il peut jouer encore un an au haut niveau. Ça serait bien pour Lyon er pour le foot français. J’ai négocié avec le coach d’avoir le prochain entraînement mardi après-midi au lieu de mardi matin. Mais mes coéquipiers ne sont pas contents, ils voulaient le mercredi voire même le jeudi…
Sur le même thème