masculins / OL F�nin

OL Féminin 2: Une victoire longue à se dessiner

Publié le 10 octobre 2005 à 10:03 par AT/PC

A la plaine des jeux de Gerland, OL2 bat Chatenoy 2-0 (1-0)

Buts de Habla Babasaïd (40e) et de Coralie Belin (54e).

Remplacements à l'OL : Habla Babasaïf par Christelle Braillard (46e), Marine Lespinasse par Candice Pognat (46e) puis Mélanie Martin par Amandine Soulard (80e).

Pour Chatenoy : Bondel par Durey et Demotibre par Bon (53e).



[IMG36586#W]



Les visiteuses n'ont pas mis longtemps à entrer dans le match. Elles ont causé par deux fois de belles frayeurs à la défense lyonnaise dès l'entame de la rencontre. Tout d'abord sur une tentative lointaine puis sur une sortie aventureuse d'Amandine Plasson qui aurait pu mal tourner. Pressées très haut par des Chatenoieuses très généreuses alertant dans le bon tempo leurs rapides attaquantes, les locales balbutiaient un tantinet leur beau jeu collectif lié. Elles se faisaient déborder (23e) par une Gwenaël Moine audacieuse qui croisait trop son tir.

Puis la bataille de milieu de terrain ne permettant pas aux filles de Vincent Ye de ressortir assez proprement les ballons, la ligne arrière prit l'option d'alerter les rapides attaquantes dans la profondeur, abusant parfois de ces balles longues et imprécises et usant la ligne avant.

Heureusement les répétitions du travail collectif revenait sporadiquement permettant de mieux construire et de déstabiliser un compact rempart visiteur.

Ainsi un renversement de jeu latéral débuté par Coralie Belin sur Emilie Gonssollin permettait à cette dernière, après une infiltration déterminée, de déclancher un superbe boulet… qui rebondissait hélas sur la transversale. Hélas Marine Lespinasse arrivée trop tard ne pouvait ajuster une tête gagnante (37e). Le danger cependant s'approchait de Bidalot. Ainsi, la gardienne se laissait-elle piéger sur ce centre de Déborah Thagavi. Coupable d'une grossière faute de main, elle laissait échapper une balle qu'Habla Babasaïd, en embuscade, glissait au fond sans grand mal. 1-0 à la pause, voilà qui semblait plus légitime de par l'occupation du terrain.



La défense et le milieu se retrouvent



« Avec notre milieu terrain trop espacé et notre défense trop fébrile, j'ai opté pour un repositionnement dès la reprise. En intégrant Christelle Braillard et Candice Pognat aux côtés de Coralie Jousselm et Emilie Gonssollin, nous retrouvions la ligne type depuis le début de saison. Mieux positionnées, les filles ont retrouvé leur jeu avec une bien meilleure transmission. »

Dès lors en effet, Chatenoy a beaucoup reculé, procèdant par contre-attaques mais s'émoussant quelque peu au fil des minutes.

Les Lyonnaises se mettaient rapidement à l'abri d'un possible retour peu après la reprise sur une action collective. Christelle Braillard, de la garde arrière droite, chipait de belle manière une balle d'attaque dans les pieds de Cannet pour alerter son milieu de terrain qui trouvait Thagavi, à gauche, en position de centre. Ce dernier était repris par Coralie Belin qui allumait Bidalot d'une frappe très pure. Les Lyonnaises s'offraient ensuite plusieurs occasions nettes avec Martin et Thagavi en face à face avec Bidalot (55e et 57e) puis encore par Ambre Heuillard et Amandine Soulard mais sans succès.

L'objectif fixé était cependant parfaitement atteint avec un redressement dans la manière en deuxième période, une victoire méritée et un but inviolé.



« Je suis globalement satisfait du redressement opéré, concédait l'entraîneur à la fin de la rencontre. Cela fait deux week-ends que l'on tarde à se mettre dans le match, mais n'oublions pas qu'il s'agit d'un groupe en construction. La victoire est là, perfectible. Je soulignerais la bonne prestation de Marine Denoyer qui effectuait sa première rentrée avec nous et aussi le très bon retour de Coralie Belin qui n'a qu'une mi-temps dans les jambes depuis le début de saison pour cause de blessure. »

Le prochain week-end le championnat fait relâche pour faire place à la coupe Fédérale des moins de 16 ans à Grenoble. Dans 15 jours le dimanche devrait être occupé par une rencontre amicale contre une formation masculine de 15 ans de l'AS Montchat.





AT/PC
Sur le même thème