masculins / Du côté du centre

OL Féminin: Coupe fédérale - 13 ans

Publié le 07 juin 2006 à 10:58 par PC & MG

Décidemment, l’OL féminin n’a pas trouvé la bonne carburation en coupe fédérale cette saison. On se souvient en effet de l’élimination prématurée des 16 ans en phase éliminatoire.

Cinquièmes et déçues

Le club espérait alors beaucoup de ses plus jeunes parties le week-end dernier disputer le tableau final à Châteauroux. Les moins de 13 ans dirigées par Lionel Payet possédaient sans doute le potentiel de faire mieux que la cinquième place obtenue mais la vie d’un groupe tient parfois à des détails qui influent sur le fonctionnement de l’équipe. Un apprentissage supplémentaire à intégrer à la panoplie de footballeuse : la seule vérité prise en compte s’exprime sur le terrain.

Les jeunes Lyonnaises avaient pourtant bien engagé leur tournoi en s’imposant nettement sur l’ASC Shelles, une formation d’Île de France, par 4 buts à 0 (réalisations de Cindy Berthet, Mélissa Neyrard, Chloé Failland et Fanny Garesio).

La seconde rencontre devait servir d’étalonnage face à Montpellier, une grosse pointure d’ailleurs sacrée championne le dimanche. Le résultat nul (0-0) obtenu laissait entendre un bon répondant des olympiennes. Et c’est peut-être à cet instant que la vigilance a manqué.
Un nul aurait suffi à leur bonheur et à accéder au carré magique des demi-finalistes.
Les Normandes de Rouen 1999 ne l’ont cependant entendu de cette oreille. Menées à la marque en première période, les Lyonnaises recollaient au score à l’entame de la deuxième mi-temps (1-1, but de Chloé Failland). Las, omettant de protéger son but jusqu’à la dernière seconde, l’OL s’inclinait 2-1 sur le coup de sifflet final et laissait filer la première partie du rêve.

Elles passaient ensuite avec difficulté l’étape leur octroyant le droit de disputer la 5e place en s’imposant timidement 1-0 (but de Amandine Haiber) face à l’AC Longue avec l’espoir de mieux terminer en battant Saint-Étienne (2-0, buts d’Adria Aboutaleb et Chloé Failland). En finale, Montpellier s’imposait aux tirs au but face à Rouen. De quoi nourrir de sérieux regrets et de s’interroger sur les raisons d’un échec. De la défaite découle toujours des enseignements.

Le groupe : Julie Perrodin – Pauline Peraud-Magnin, Cindy Berthet, Mégane Lopez-Torres, Mélissa Neyrard, Amnadine Haiber, Fanny Garesio, Cloé Faillant, Viviane Boudaud, Adria Aboutaleb.
Sur le même thème