masculins / OL F�nin

OL Féminin: Des filles trop pressées

Publié le 26 octobre 2005 à 15:19 par AT/PC

Du côté de la réserve féminine...



A Algrange,

Algrange bat OL2 2-1 (1-0)

But pour l'OL Coralie Belin (53e)



La réserve se voyait bien mettre un peu de distance avec ses poursuivantes immédiates. Ainsi ce long déplacement à Algrange dans la région nancéenne était une bonne occasion de se mettre un peu plus en sécurité. Certes, les Lyonnaises comptaient une marge de confort face à son adversaire du jour, 3e, situé 4 points, mais peu par rapport à ses secondes Nord Allier (2 points). Cependant, les choses ne se sont pas passées ainsi, et les 500 km du retour ont paru bien plus longs avec leur cortège de regrets.

« On a fait l'essentiel du jeu, relatait l'entraîneur Vincent Ye. Nous sommes tombées face à une équipe très rugueuse qui s'appliquait à détruire notre jeu et nous avons encore cédé à l'impatience. Cela devient un mal récupérant, vouloir donner le dernier ballon trop tôt, se précipiter, ne pas prendre assez le temps. »

Il n'empêche, les Lyonnaises s'étaient bel et bien fait surprendre rapidement dans la rencontre en cédant dès la 9e minute de jeu. « Algrange possède deux attaquantes très rapides qui nous ont mises en difficulté. Puis à se précipiter face à une équipe bien en place, nous avons buté et buté encore. En seconde période, nous nous sommes crées des occasions et Coralie Belin nous remettait dans le match sur un décalage d'Ambre Heuillard. Nous aurions alors pu tuer le match en prenant le temps de bien construire. »

Et alors que le résultat nul aurait pu contenter les olympiennes trop impuissantes ce jour là malgré plusieurs occasions en fin de rencontre, les visiteuses poussèrent dans les arrêts de jeu jusqu'à obtenir la récompense.

« On ne peut nourrir que des regrets, concluait le coach. Il nous a manqué de maturité. Mais cela fait progresser de se heurter à la rugosité. On doit apprendre à garder son calme et à jouer juste, surtout après la ligne médiane. »

Ce dimanche aurait pu être pire pour les Lyonnaises. Leurs poursuivantes Nord Allier (à 2 points) tenues en échec (2-2) à Chatenoy ne profitent ainsi pas de l'aubaine et demeurent à leur place à 1 point des Lyonnaises et à égalité avec Algrange avec 16 points.

La D3 reprendra le 13 novembre, un samedi, pour les Lyonnaises qui accueilleront Sarreguemines.





Statu quo en Honneur



A la plaine des jeux de Gerland, OL3 et Saint Etienne RC 1-1 (1-0)

But pour l'OL : Lydia Miraoui (sp 30e)



Les leaders ex-aequo de la poule Honneur n'ont pas réussi à se départager en se neutralisant dimanche à la plaine des jeux de Gerland. Et la très jeune équipe lyonnaise a mis une vingtaine de minutes pour parvenir à se mettre dans le sens du but. Pressées par des Stéphanoises athlétiques et rapides, les olympiennes ont éprouvé des difficultés à tenir le milieu de terrain et à ne pas pêcher, elles aussi, par précipitation dans la transmission du dernier ballon. Puis le groupe s'est installé plus haut tenant particulièrement à l'œil deux des attaquantes puissantes et rapides. Les tentatives, cependant moins percutantes qu'à l'habitude, trouvèrent une ouverture et il fallut à la défense verte commettre une faute sur Sabrina Zemrini dans la surface de vérité. Lydia Miraoui ne manquait pas l'occasion d'ouvrir le score (30e). Les Lyonnaises prirent alors d'avantage le jeu à leur compte sans parvenir à se mettre à l'abri.

En deuxième mi-temps, l'OL a montré de bonnes phases de jeu mais manqué de constance, peut-être aussi d'initiative… « La peur de mal faire », commente l'entraîneur Jacques Foraison.

Les Stéphanoises, pour leur part ne se sont pas posées de question, et cela leur a permis d'exploiter à fond un ballon perdu en milieu de terrain qui a fini sa course sous la transversale d'Alexandra Muci à une dizaine de minutes du terme du match.

« Nous n'avons pas su aller chercher ce deuxième but, regrette Jacques Foraison. Ce match nul n'est pas une contre-performance. Nous avons rencontré une belle opposition avec des joueuses plus expérimentées. En alternant les bonnes et les moins bonnes périodes, nous avons eu parfois trop de déchet. J'ai senti aussi de la retenue, la crainte de prendre un contre, il manquait d'initiative. Mais c'est intéressant de pouvoir travailler sur nos erreurs. »

Les deux équipes demeurent donc au coude à coude en tête de l'Honneur, mais Ambilly dont le match contre Saint-Genis-Laval a été reporté à cause de la pluie pourrait bien les déloger.





Les 13 ans sans forcer

La formation de Lionel Payet s'est largement imposée lors de sa quatrième journée de championnat à Inter Vaise défait 16-0. Les olympiennes se sont appliquées à produire du bon jeu face à un groupe incomplet au comportement exemplaire malgré l'ampleur du score.





AT avec PC

Sur le même thème