masculins / OL Féminin jeunes

OL féminin : du côté des réserves

Publié le 20 mars 2006 à 15:27 par PC avec MG

Retrouvez chaque lundi sur Olweb.fr, les résultats du week-end et le détail des matchs de nos équipes réserves féminines. La D3 jouait à St Etienne et l'équipe Honneur recevait Algrange.

L’Honneur passe au vert

À Saint-Étienne, OL3 féminin bat RC Saint-Étienne 3-0 (3-0)
Buts de Claudia Ruzza (3e), Marlène Legal (12e et 30e).
Le groupe : Pauline Ducroux – Kim Giraud-Bonne, Marie Bolatre, Julie Menzikian, Ariane Mano, Amélie Barbetta, Kenza Dali, Déborah Taghavi, Lydia Miraoui, Claudia Ruzza (notre photo), Marlène Legal, Juliette Grisot, Habla Babasaïd, Sarah Ghazi. Entraineur : Jacques Foraison.

Redresser la tête. Remettre les pendules à l’heure. Montrer que les trois revers subis en championnat ne devaient pas remettre en cause la valeur de leur formation et leurs qualités collectives. Les Lyonnaises ne manquaient pas de motivations dimanche alors qu’elles se rendaient chez les leaders au pied de Geoffroy Guichard qui se préparait à accueillir Strasbourg.
La panoplie de favorite n’a guère sied aux foréziennes qui ne s’attendaient peut-être pas vraiment à retrouver une formation lyonnaise au meilleur de sa forme. Et pourtant, le redressement amorcé, sans succès cependant, la semaine précédente à Saint-Cyr Féline laissait entendre que les jeunes joueuses refusaient de se laisser aller à leur sort.
Elles ne pouvaient d’ailleurs pas mieux entamer ce derby disputé dans un très bon esprit. En effet, Claudia Ruzza située dans l’axe aux 18 mètres reprenait d’une volée splendide un centre adressé par Kenza Dali. Le match avait débuté depuis 3 minutes. Cette réussite qui les fuyait depuis trop de temps revenait enfin les conforter dans leurs efforts.
Prenant la rencontre à leur compte, les Olympiennes ne laissaient pas un instant de répit à l’adversaire déstabilisé et doublaient la mise 10 minutes plus tard d’une tête plongeante décroisée de Marlène Legal servit à nouveau par la bouillonnante Kenza Dali.
Étouffées, les Stéphanoises se contentaient de défendre permettant à leur excellente charnière centrale, Vignon et Chazal, de se mettre en évidence. À la demi-heure de jeu, alors que Lyon commençait à desserrer l’étau, les Vertes un peu plus conquérantes se faisaient à nouveau piéger par un jeu en triangle et un redoublement de passes entre Amélie Barbetta et Marlène Legal qui s’achevait par une frappe croisée de cette dernière. Et de 3. Une mi-temps rondement menée où les locales ne se sont présentées qu’une seule fois devant la gardienne lyonnaise.
Plus agressives dans les duels, les locales ont tenté d’exprimer les qualités qui justifient leur place en tête du championnat. Par deux fois, elles se sont créés de franches occasions mais par deux fois, elles se sont heurtées à une Pauline Ducroux d’une grande efficacité dans ces interventions difficiles. Plus gestionnaires qu’offensives, les Lyonnaises ont laissé aux Stéphanoises l’initiative du jeu exploitant, sans réussite toutefois, des contres fort dangereux.
Cette victoire relance le suspense en haut de tableau d’autant qu’Ambilly, le second, s’est incliné 3 à 2 face à Saint-Genis Laval. Même si le destin des Olympiennes ne leur appartient plus entièrement, la fin de saison s’annonce fort intéressante.

Portes closes pour la D3

En troisième division, à la Plaine des jeux de Gerland, OL2 et Algrange 0-0.
Le groupe : Amandine Plasson – Christielle Braillard, Marine Lespinasse, Laura Martinez, Mélanie Martin, Coralie Jousselme, Marine Denoyer, Aurélie Kaci, Ambre Heuillard, Mélissa Almafitano, Aurélie Naud, Sarah Chorfa, Sabrina Zemrini, Océane Caïrati. Entraîneur Vincent Ye.

L’OL n’a pas pris sa revanche, comme espéré, dimanche face à la seule équipe qui l’a fait chuter cette saison. Les olympiennes ont bien répondu au défi physique de haute intensité imposé par les visiteuses, se sont crées des occasions sans parvenir cependant à concrétiser.
« Je suis déçu, contentait l’entraîneur. Algrange était venu pour obtenir un match nul. Accrocheuses, hargneuses, rugueuses même, elles nous ont empêché de poser le jeu. Nous avons accepté et répondu aux duels, touché deux fois barre et poteau… »
Toujours leader devant Algrange, il n’y a péril en la demeure, loin de là. La réserve compte toujours ses 10 points d’avance et s’en ira réciter son football à Sarreguemines le week-end prochain.
Sur le même thème