masculins / OL - PSV Eindhoven J-1

OL Féminin: Elles ont trouvé à qui parler

Publié le 04 avril 2005 à 15:49 par AT/PC

Championnat : Soyaux – OL féminin 0-1



Enfin les Lyonnaises se sont vues donner une réplique les obligeant à hausser leur niveau de jeu. Et il a fallu attendre la deuxième mi-temps pour que l'OL prennent enfin l'avantage sur une formation de Soyaux intéressante.

Les Charentaises ont accepté le combat. Bien organisées, elles demeuraient cependant offensivement timides et Hope Solo n'a guère connu de soucis dans son but.

Cependant, il a fallu se rappeler la patience et les principes de base dans la préparation des attaques.

« C'est un aspect que les joueuses ont tendance à très vite oublier », concède Farid Benstiti qui regrette les victoires trop simples de ces dernières semaines.

Les Lyonnaises ont cette fois dû travailler davantage dans la récupération, la relance, les changements de rythme, la percussion.

« Soyaux a livré l'opposition idéale pour préparer le quart de finale du challenge de France dimanche contre Montpellier. C'est enfin le match qui nous fallait. Et je pense que l'on pouvait beaucoup mieux faire, hisser davantage notre niveau. »

Les Olympiennes ont obtenu bon nombre d'opportunités d'ouvrir la marque qu'elles n'ont pas converti en première mi-temps (Brétigny, Morel, Welsh).

La clé est venue de la défense latérale en deuxième période avec la montée victorieuse de l'internationale Sandrine Dussang servie au millimètre dans la course par Aly Wagner. Buteuse à l'Algarve cup (Portugal) avec l'équipe de France A contre la Finlande, Sandrine concrétisait ainsi le travail du groupe.

Les Lyonnaises attendent désormais la grande confrontation programmée dimanche à 15 heures à la plaine des jeux de Gerland face au leader Héraultais. Et pour espérer conserver le challenge de France, depuis deux ans à Lyon, elles n'auront d'autres choix que la victoire dans ce duel au sommet.



Le raté de la réserve



La réserve s'est inclinée dimanche à Macon (2-1). Tout s'est joué en première période. Les Lyonnaises, à l'aise, ont ouvert le score (25e) : reprise de volée de Sarah Chorfa suite au centre adressé par Aurélie Naud.

Puis en cinq minutes, tout a basculé. Une passe mal ajustée en retrait à l'attention de la gardienne Aurore Pégaz et c'est l'égalisation (1-1). Quelques minutes plus tard, Pégaz se détend pour capter un ballon aérien. Le corps dans la cage, les mains à l'extérieur. Les arbitres en décident autrement (2-1).

Malgré une possession de balle insolente en deuxième période, l'agacement a pris le pas sur la lucidité. Et les Lyonnaises n'ont pas su faire les bons choix.

« Nous avons montré de la volonté, mais trop d'impatience et de précipitation, commente Vincent Ye. On pose le jeu, puis on ne sait plus quelle option prendre. Le fait d'être menées, ce qui est rare, a encore accentué le défaut. »

Pas d'autre alternative que de vite réagir dimanche à 13 à Gerland face aux dauphines de la poule, Nord Allier.



La trois vainqueur à Auxerre contre la Bourgogne…



Le match de démonstration disputé samedi sur l'annexe synthétique du stade Abbé Deschamps avant AJA-Nantes face à la Bourgogne s'est soldée par une courte victoire (2-1) des Lyonnaises (buts de Claudia Ruzza 13e et Aurélie Kaci 25e). Etrangement, les jeunes de Jacques Foraison ont fait la différence dans une première période où les jambes répondaient mal et où l'ordonnance du jeu tardait à venir. Vaillantes et déterminées, les Bourguignonnes ont donné quelques sueurs froides aux olympiennes revenant même à une longueur en milieu de deuxième période sur une grosse erreur défensive.



…. Puis contre Saint-Pierre-de- Fauciny



Le lendemain, certaines ont rechaussé les crampons face aux dauphines d'Honneur, Saint-Pierre-de-Fauciny à la plaine des jeux de Gerland. Et si le score, 3-1 (buts de Vilma Cimetière 2 et de Justine Remillier) conforte encore la place de leader des Lyonnaises, la manière est loin de satisfaire l'entraîneur qui reproche une certaine nonchalance et un manque de motivation à ses joueuses.



Les 13 ans butent sur Saint-Priest



Effondrées ! Les 13 ans devront vite se remettre de leur première défaite de la saison concédée face à Saint-Priest (2-0) le leader à l'attaque très productive.

Les joueuses d'Anne-Sophie Massard ont cédé en première période. Gênées par un fort vent de face, elles ont éprouvé des difficultés à ressortir.

De leurs côtés, les Sanpriots disposaient d'un groupe très athlétique. Même à cet âge, la différence de puissance musculaire ne peut se compenser par la technique.

« Nous avons cédé deux fois en première mi-temps, explique l'entraîneur. Je sentais les filles contractées par l'enjeu de la première place. Elles ont ensuite montré un autre visage et je suis fière de leur réaction. Même si nous évoluons en 3e division, elles ne doivent pas oublier qu'elles jouent les premiers rôles dans un championnat masculin. Maintenant, même si nous sommes quasiment assurées de conserver la deuxième place, nous devons remporter les sept rencontres qui nous restent à disputer. »

Un challenge très à leur portée. Et n'oublions pas également que la suite de la coupe fédérale se profile.



AT avec PC
Sur le même thème