masculins / OL 5 - Bordeaux 1

OL Féminin: la 3 en finale de la coupe Rhône Alpes

Publié le 17 mai 2005 à 18:06 par LB

Alors qu'une grande partie des joueuses de l'OL féminin avait le cœur à Châteauroux pour la finale du Challenge de France ainsi que les phases finales de la Coupe Nationale des 16 ans, une formation disputait sa place en finale de la coupe Rhône-Alpes dimanche à la plaine des Jeux de Gerland.



Jacques Foraison, l'entraîneur, ne cachait pas une certaine angoisse avant la rencontre contre Ambilly, un adversaire solide et très volontaire. Sa formation, privée de six titulaire retenues en sélection, ne présentait en effet pas l'ossature habituelle. Cela n'a pas empêchée la formation alignée de bâtir un succès incontestable sans jamais douter. Et la victoire 4-1 (2-1) ne souffre d'aucune contestation.

Il a fallu un bon quart d'heure d'observation avant que les repères ne se mettent en place. La défense lyonnaise à par instant montré quelques signes de fébrilité même si la gardienne Maud Guérin n'a guère eu l'occasion de s'employer. Elle se montra davantage déterminante en seconde période sur quelques rapides contres visiteurs l'obligeant à deux sorties lointaines délicates et à deux arrêts de qualité dans sa zone.



C'est en fin de première mi-temps que les Olympiennes trouvèrent les failles. Tout d'abord sur une frappe en pivot aux 20 mètres de Coralie Belin (38e) qui se logea juste sous la transversale. Cinq minutes plus tard, Mélanie Martin avisa la gardienne légèrement avancée et sans doute gênée par le soleil sur les balles hautes. Elle ajusta alors un tir en cloche qui retomba lui aussi, juste sous la barre (42e).

Ambilly réagit parfaitement profitant d'un instant de déconcentration tout à leur bonheur de se détacher au score pour placer un contre gagnant et contrariant juste avant la mi-temps.

En deuxième période les Lyonnaises se montrèrent plus prudentes et patiemment lançaient des bandrilles travaillées. C'est sur l'une d'elle d�veloppée depuis la ligne défensive que Déborah Taghavi (62e) osa un tir croisé en pleine lucarne. A 3 à 1, l'OL tenait sa qualification. Malgré quelques tentatives, on sentait les visiteuses plus à la peine. Le mot de la fin est revenu au petit milieu de terrain olympien, Ophélie Naquin (81e) auteur d'une splendide et soudaine frappe lointaine, elle aussi en pleine lucarne.



Jacques Foraison pouvait exprimer sa satisfaction : « je reconnais que j'étais un peu inquiet à cause du manque de 5 titulaires. Mais je suis très satisfait. Cela prouve que l'on a un bon réservoir. On n'a pas produit du grand jeu mais le but était d'abord de vite mettre la pression sur l'adversaire. Il fallait donc allonger. Par contre nous n'avons pas assez bien travaillé sur le deuxième ballon… Mais nous serons à Bourg le 12 juin pour la finale… »

Et ce sera face à Saint-Pierre-de-Fauciny vainqueur de Cornas 3 à 1.





LB avec PC
Sur le même thème