masculins / Bilan tr�

OL Féminin: Le destin change de main

Publié le 22 décembre 2004 à 16:52

L'OL féminin s'est concocté un bien mauvais plan dimanche à Gerland. Le pot de fin d'année offert par les dirigeants de la section féminine quelques heures après le match nul concédé face à Vendenheim (1-1) avait un arrière-goût de soupe à la grimace.

Tenue en échec par des Alsaciennes agressives, tenaces et plus vaillantes, l'équipe de Farid Benstiti a, en grande partie, hypothéqué ses chances dans la course au titre, même si mathématiquement tout reste envisageable.

Retour arrière. Après ses dernières excellentes prestations tant à domicile qu'à l'extérieur, le groupe de Benstiti pouvait se replacer en sérieuse prétendante à la consécration. Dans le même temps que leur confrontation avec les promues, les deux premières du classement Juvisy et Montpellier, se neutralisaient par un 1-1 qui aurait dû faire l'affaire des Lyonnaises. L'occasion semblait donc rêvée de revenir en embuscade à trois points.

AU lieu de cela, les positions demeurent figées. Et encore, il a fallu attendre le but de Claire Morel (58e) pour éviter d'envisager le pire car Vendenheim s'est permis de bousculer l'OL et d'ouvrir la marque (penalty de Bayo 28e).

Pour le capitaine Cécile Locatelli cependant, la décision arbitrale a faussé le score : « je sais reconnaître un penalty lorsque j'en vois un ! Mais là, même Vendenheim se préparait à un simple corner. »



Un coupable maque de régularité



Douchées, moralement ébranlées, les Lyonnaises prendront la deuxième mi-temps par le bon bout : plus d'envie, de présence mais trop de doutes et d'énervement, de déchets… Et au final, relativement peu d'occasions qui mettront la portière Lejeune en réelle difficulté.

Heureusement, Morel, dans un ultime coup de rein, exploitait en ballon en profondeur de Brétigny (58e). Le minimum demeurait sauf, même si à Lyon, personne ne pouvait s'en satisfaire.

« Désolant, lâchait l'entraîneur particulièrement marqué. On dirait que certaines joueuses ne saisissent pas l'enjeu. Cette première partie de saison me laisse un sentiment de frustration. »



Pour la capitaine Locatelli, même constat : « On ne peut pas se permettre d'être brillantes comme au PSG puis de passer à travers comme ça. Nous avons été surprises par l'agressivité de l'adversaire. On sait que les matches de fin d'année sont difficiles mais là… !

On manque d'inspiration, de patience, de rythme, de mouvement. Même si en deuxième période il n'y a pas eu photo, nous n'avons pas su porté le danger jusqu'au bout. On manque de régularité. Cela nous coûte très cher. Et même si je veux continuer à y croire, j'espère que l'on n'a pas montré nos limites.

Après tout, les passages à vide peuvent aussi frapper les autres, témoin Toulouse en fin de saison dernière. Mais la certitude, c'est que le destin a changé de main. L'OL n'a plus droit à l'erreur et devra désormais guetter celle des autres.



La réserve Brillante à Épinal



La réserve (division 3) a bien voyagé. Sous la neige et dans le vent, les filles entraînées par Vincent Ye se sont imposé largement 5-0 (1-0). Buts de Kaci, Heuillard, Belin, Josserand, Naud.

L'équipe 3 pour sa part accentue sa marque (+ 7 points) en tête du championnat Honneur grâce à une victoire 1-0 (0-0) à Ambilly (but de Ovalle).

Quant aux 13 ans, leur victoire 4-2 à Neuville en match en retard, les place co-leaders de leur poule avec Saint-Priest



La reprise s'effectuera pour la D1 dès le 9 janvier avec un déplacement à Saint-Brieuc. Il faudra attendre le 15 janvier pour les 13 ans, benjamines et poussines et le 23 janvier pour la 3e division et l'Honneur.



Résultats SECS:

D1 – OL – VENDENHEIM 1-1

D3 – EPINAL – OL (2) 0-5

HONNEUR – AMBILLY – OL (3) 0-1

13 ANS – NEUVILLE – OL (4) 2-4

Sur le même thème