masculins / OL - Soyaux

OL Féminin: Libérer le jeu

Publié le 15 octobre 2005 à 10:20 par P.C

L'équipe fanion de l'OL féminin disputera sa sixième journée dimanche sur le terrain 10 de la plaine des jeux de Gerland face à Soyaux (15 heures).

Les filles de Farid Benstiti n'ont guère de question à se poser. Elles savent qu'avec leurs deux résultats nuls (Compiègne et le Centre National) leur droit à joker est épuisé dans une éventuelle course au titre. L'objectif premier et ce sera le cas à chaque match, c'est la victoire.

Mais l'on connaît cependant le goût du détail des techniciens olympiens qui désirent voir du jeu et offrir du spectacle si possible. La semaine dernière à la Roche sur Yon, les Lyonnaises ont su en offrir avec un 4-0 qui tranchait sur la volée de maladresses observées à domicile contre le Centre National (1-1) il y a 15 jours. On peut alors imaginer apercevoir un signe. Et l'entraîneur, sans s'enflammer, reconnaît :

« Nous avons été très satisfaisantes dans le secteur offensif face à une formation de la Roche qui a montré du répondant. Mais avec de l'agressivité et une bonne entrée de match, nous avons su imposer notre jeu avec des enchaînements rapides de bonnes factures. Mais je cultive le détail, et j'ai moins aimé les quelques erreurs de relance ou d'appréciation entre la ligne défensive et la gardienne. Nous aurions pu nous mettre en danger comme cela. Il s'agit d'erreurs de jeunesse et de précipitation. »

Le sérieux à l'entraînement dans un souci d'efficacité se peaufine. Il ne s'agit pas d'un travail uniquement individuel. L'efficacité est un concept évidemment global.

L'OL devra cependant se passer de son milieu de terrain omniprésent, l'Américaine Lorrie Fair appelée en sélection nationale, d'une défenseur, Gwenaël Pelé victime d'une fracture du nez la semaine dernière et en attente d'une probable opération. Il plane également des incertitudes sur les présences d'Alix Fay-Chellali qui ressent une douleur à la cuisse, de Laura Gandonou grippée et de Delphine Blanc qui a un problème de mollet.

« L'absence de Lorrie retenue en équipe nationale des Etats-Unis, permet aussi de voir comment le groupe peut s'adapter. Il faut aussi s'y préparer. En revanche, j'enregistre le retour de Ludivine Bruet. »

Soyaux actuel 8e du championnat avec 9 points en 5 matches et une victoire à Sainte Memmie (4-1) s'est frotté à de gros calibre du championnat en ce début de saison. Elles ont en effet chuté à domicile 3-0 face à Toulouse, face au CNFE 2-1 puis se sont lourdement inclinées 4 à 0 à Montpellier avant de réalisé un 2-2 à la Roche sur Yon. Un parcours qui démontre tout de même quelques capacités intéressantes. A l'OL d'imiter les autres prétendantes au titre !



Dimanche 15 h à la plaine des jeux de Gerland : OL féminin (3e – 16 points) – Soyaux (8e – 9 points).

Le groupe : Aurore Pégaz – Sandrine Dussang, Coralie Ducher, Daniel Slaton, Laura Gandonou ( ?), Anne-Laure Perrot, Alix Faye-Chellali ( ?), Aurélie Naud, Ludivine Bruet, Sandrine Brétigny, Delphine Blanc ( ?), Claire Morel, Aurore Giraud, Sarah Chorfa.



PC avec R.B