masculins / Pendant la tr�

OL: La réussite d'un groupe

Publié le 05 octobre 2004 à 13:57 par R.B

[IMG3389L]Avoir un groupe, un banc ; utiliser l'un et l'autre à bon escient, cela met la réflexion, le travail de l'entraîneur sur le devant de la scène ; en tenant compte des moyens dont il dispose et des blessés du moment. Avoir plusieurs possibilités pour composer l'équipe de départ, cela pousse les joueurs à se montrer, soit en tant que titulaires, soit lorsqu'ils entrent en jeu. Récapitulatif après 2 mois de compétitions...

Avoir un groupe, un banc ; utiliser l'un et l'autre à bon escient, cela met la réflexion, le travail de l'entraîneur sur le devant de la scène ; en tenant compte des moyens dont il dispose et des blessés du moment. Avoir plusieurs possibilités pour composer son équipe, cela pousse les joueurs à se montrer, soit en tant que titulaires, soit lorsqu'ils entrent en jeu.

Alors que le championnat fait relâche ce week-end en raisons des matches internationaux, il était intéressant de faire un point sur "le fonctionnement" du groupe lyonnais toujours invaincu (7 victoires et 5 nuls).



L'OL a disputé 12 rencontres officielles depuis le début de saison : 9 en championnat, 2 en Champions League et 1 en Trophée des Champions. Paul Le Guen a utilisé 21 joueurs. Coupet et Cacapa sont les seuls à avoir disputer ces rencontres en intégralité ; Essien, idem mis à part les 45 premières minutes contre Monaco ; Govou, Frau et Malouda ont joué aussi ces 12 rencontres en étant soit remplaçants au départ, soit remplacés. Réveillère, suspendu contre Toulouse, a disputé les 11 autres matches dans leur intégralité. Juninho en est à 10 rencontres ; Cris a participé en intégralité aux 8 derniers matches ; Wiltord et Nilmar aux 7 derniers mais avec un temps de jeu plus conséquent pour l'international français. Abidal, blessé à Toulouse avait aligné les 8 premiers matches en intégralité ; Berthod en est à 8 dont 3 en intégralité ; Diarra, malgré ses pépins physiques a disputé 6 rencontres quasiment en intégralité, mis à part le dernier quart d'heure à St-Etienne. Benarfa a participé à 7 rencontres, dont 2 comme titulaire ; Elber a joué 4 matches. Viale, Balmont, Bergougnoux ont très peu joué. Clément et Diatta ont été titularisés 1 fois (90 minutes) ; le Sénagalais a joué aussi une mi-temps à Toulouse et fait 2 autres petites apparitions.



En regardant le groupe olympien actuel et celui du début de saison, on constate que Balmont a quitté depuis l'OL pour Nice ; que Diatta, Cris, Wiltord et Nilmar sont arrivés, lorsque les Lyonnais avaient déjà disputé 4 et 5 rencontres. Elber s'est blessé après 4 matches.



Paul Le Guen a aligné 3 fois de suite la même équipe de départ : OL – PSG, Nice – OL et OL – Sochaux ; 2 fois de suite : Sparta – OL et ASSE – OL.



On constate que le banc a été directement décisif lors de PSG – OL : Balmont, Viale et Bergougnoux ont inscrit leurs tirs au but. Balmont a marqué le but de l'égalisation à Metz sur une passe de Benarfa. Nilmar a marqué les 2 buts à Rennes. Malouda a marqué à Toulouse sur une passe de Nilmar. Nilmar a fait la passe décisive à Govou sur le 3ème but ; Frau a fait la passe à Govou sur l'action où il est fauché par Janot. On ne parle pas du comportement des entrants. Pour mémoire la rentrée de Benarfa contre Sochaux avait failli être décisive sur 2 frappes…



Paul Le Guen a utilisé 1 fois, un seul remplaçant ; contre Sochaux. 2 fois, 2 remplaçants ; contre Bastia et Monaco.9 fois, 3 remplaçants. Frau est le joueur qui est le plus souvent remplacé 7 fois sur 9 titularisations. Govou l'a été 6 fois sur 11 titularisations, dont 3 fois dans les 5 dernières minutes. Berthod, 4 fois sur 7 titularisations. Mis à part une blessure, le premier remplacement de Paul Le Guen est intervenu au plus tôt contre Metz : Ce jour là, Berthod a été remplacé par Balmont à la 46eme; puis contre Bastia, Benarfa l'a été par Govou à la 57eme et ensuite à Rennes, Benarfa par Wiltord 59eme. Sinon, cela tourne pour le premier changement dans lune rencontre entre la 65eme et la 70eme minute de jeu : 9 fois dont 4 pour le remplacement de Frau, 3 pour celui de Berthod…



Dans ses 25 changements, l'entraîneur olympien a fait 12 fois du poste pour poste (9 pour les attaquants et 1 fois au niveau des défenseurs lors de la blessure d'Abidal à Toulouse). 3 autres fois, il a fait entrer un attaquant à la place soit d'un défenseur, soit d'un milieu. Il a fait sortir 5 fois un attaquant pour le remplacer par un milieu (4 fois) ou un défenseur (1 fois). Enfin 3 fois, il a remplacé un défenseur par un milieu. Grosso modo, les changements ont plus un regard tourné vers l'avant.



Pour la réception de Caen, Juninho et Cris seront suspendus. « Juni » ne disputera pas à priori son 100ème match en championnat sous le maillot de l'OL à domicile. Il faudra attendre le déplacement à Nîmes et l'affrontement contre Istres.



R.B

Sur le même thème