masculins / OL Land

OL LAND : élus et promoteurs s’engagent sur le projet à Décines

Publié le 13 octobre 2008 à 18:29

« Aujourd’hui est un grand jour puisque la signature de ce protocole permet le démarrage du projet sur le plan administratif, » c’est par ces quelques mots que Jean-Michel Aulas a annoncé cette avancée dans le dossier du Grand Stade.

Le protocole a donc été signé entre l’Etat, le Grand Lyon, le Conseil Général du Rhône, le SYTRAL , la ville de Décines et l’Olympique Lyonnais ; un accord qui confirme les engagements de ces différentes institutions en faveur du Grand Stade.

« Cette signature permet de faire taire les critiques, a précisé le président de l’OL, le Grand Stade sera bien édifié à Décines. » Le patron de l'OL a ensuite indiqué que cette infrastructure permettra d’accueillir des manifestations d’envergure internationale dans la région lyonnaise.
La crise financière mondiale a été abordée lors de cette conférence de presse, un sujet qui ne laisse pas Jean-Michel Aulas indifférent, au contraire : « La crise est source de réflexion et d’humilité, nous aurions aimé être prêt plutôt. Nous ciblons mai 2013. Nous avons cependant l’ambition d’améliorer, d’optimiser cette date. Mais face au tsunami des places financières il faut savoir garder sa raison et prendre le recul nécessaire et faire preuve de solidarité, de réactivité. Sur le plan de l’évolution administrative des stades il va falloir être imaginatif et faire évoluer la législation pour qu’on aille plus vite dans le futur. L’OL et la ville de Lyon serviront d’exemple et d’exemplarité pour tout le monde avec un projet de grande qualité mais où certains problèmes sont à résoudre. »

Gérard Collomb, le maire de Lyon et président du Grand Lyon a emboîté le pas de Jean-Michel Aulas : « nous ne revoyons pas notre copie dans ce projet. Nous la revoyons en permanence pour répondre aux questions que les citoyens nous posent. Lorsqu’ils nous parlent d'accès, nous essayons de voir comment nous pouvons améliorer notre copie. » Gérard Collomb a également fait savoir que l’agglomération lyonnaise avait besoin d'un tel stade si elle voulait être présente sur la scène européenne. « Si nous voulons tre présents, a-t-il martelé, alors la commission Seguin émettra un avis positif et nous pourrons réaliser le Grand Stade de Lyon comme d’autres villes pourront réaliser d’autres stades important. »

Le préfet de Région et du Rhône, Jacques Gérault a précisé qu’OL Land correspondait à un projet de grande envergure et qu’il souhaitait qu’une concertation, la plus large possible, puisse s’opérer avec les élus et les populations concernés.

Le SYTRAL, par la voix de son président Bernard Rivalta a insisté sur le fait que ce projet ne fait qu’accélérer les créations ou prolongements de lignes de transport en commun. « L’ensemble de l’Est lyonnais est concerné, a-t-il fait remarquer, c’est un projet d’agglomération qui permettra de désenclaver ce secteur. » Bernard Rivalta a précisé que la ligne T2 du tramway serait prolongé jusqu’à Eurexpo. Que de ce parc d’expositions serait crée une ligne de bus en site propre pour rejoindre OL Land et qui dans l’avenir deviendrait une ligne de tramway.

Le maire de Décines, Pierre Crédoz a fait part de sa satisfaction de voir ce protocole signé : « c’est une aubaine pour la ville de Décines. »

En conclusion, l’ensemble des parties signataires s’engage à conduire l’ensemble de leurs actions avec comme objectif une date cible : celle de mai 2013 pour le Grand Stade.