masculins / OL 1 - Nancy 0

OL-Nancy: une Image Dans le Match : 93ème minute

Publié le 22 août 2005 à 16:32 par SR

Un instant de joie pour certains, de tristesse pour d'autres. C'est souvent comme ça, il faut un vainqueur et un vaincu. Nancy toujours sans le moindre point et l'OL toujours invaincu.

Cette fois-ci, tout s'est décidé en fin de rencontre'au bout du bout de la souffrance' à la 93ème minute. Au terme des 3 minutes de temps additionnel accordé par l'arbitre Mr Moulin.

A cet instant, 38 938 supporters étaient debout, les bras en l'air, les poings levés ceux de la victoire pour un grand nombre, de la délivrance. La délivrance ? Elle est venue via le Capitaine Claudio Caçapa. Il libère son équipe, ses hommes, ce stade dans lequel nous étions tous embarqués naviguant vers un nul raisonnable et regrettable. Tous les yeux sont braqués sur lui. Lui, qui lève les bras, les yeux au ciel pour remercier le seigneur. On l'aura attendu ce but, on aura été « emmerdé » dixit Claudio en fin de rencontre. Mais l'heure est venue aux accolades et aux tapes amicales. Juninho embrasse le crâne auteur du coup de boule vainqueur età quelques mètres de là du côté du banc lyonnais… Rémy Vercoutre étrangle Gérard Houllier.

Minute 93, Rémy explose ! Fini le stress, la pression, l'angoisse. Stop ! Remy rejette tout cela. Souvenez vous à Montpellier il y a deux ans, souvenez-vous contre le Bayern... Les arbitres de touchent viennent souvent le réprimander. On assiste au Rémy Show; chaud bouillant il participe au match. Il le vit du banc « quand tu rentres sur la pelouse, dernier siège au fond à gauche » comme il s'amuse à le dire. Et rien qu'à l'observer, il nous enseigne la vie de groupe. « C'est un très bon coéquipier » rajoutait Gérard Houllier en fin de partie. « C'est pour des moments comme ceux là que l'on souhaite devenir entraîneur. Quand ton banc réagit comme ça, c'est très bon signe pour la suite de la saison »
En outre, c'est un coaching gagnant qui amène le but. Ben Arfa et Malouda entrés au cours de la rencontre amènent le ballon sur la tête du capitaine brésilien resté en l'air pour claquer la balle de la tête. Air-Claudio donnait la victoire aux Gones et Rémy sautait au coup de Gérard Houllier puis de Joël Bats. Ils évacuent à ce moment là toute la pression accumulée durant ces 93 minutes. L'OL ne brille pas encore de mille feux mais ces quelques secondes de bonheur traduitent par cette image valent la peine d'être patient, non ?
Sur le même thème