masculins / OL - Sparta J-1

OL - Sparta: Pour que la fête soit belle...

Publié le 07 décembre 2004 à 09:26 par R.B

[IMG4031L]Les lampions de la fête, les Lyonnais ont l'habitude de les exhiber chaque 8 décembre. Chacun y va de son idée en ce jour de l'Immaculée Conception pour que les lumières de la vie soient belles malgré un thermomètre souvent frisquet. Cette année, la Coupe d'Europe s'invite à Gerland… l'occasion est belle pour faire une superbe « teuf » avec l'OL qui devrait présenter un groupe sérieusement rajeuni...

Les lampions de la fête, les Lyonnais ont l'habitude de les exhiber chaque 8 décembre. Chacun y va de son idée en ce jour de l'Immaculée Conception pour que les lumières de la vie soient belles malgré un thermomètre souvent frisquet. Cette année, la Coupe d'Europe s'invite à Gerland… l'occasion est belle pour faire une superbe « teuf » avec l'OL. Au bout de ces 90 minutes il y a, on l'espère, une quatrième victoire des Olympiens dans cette édition, et pourquoi pas une place de premier du Groupe D à récupérer si les Mancuniens venaient à perdre à Istanbul ou à partager le tableau d'affichage avec ces Turcs de Fenerbahçe. Premier ou deuxième, quelle importance ? Diantre, tout le monde le sait… vous jouez le match retour à domicile lors du 1/8ème de finale. Cela est toujours considéré comme un avantage, surtout si vous tombez sur le Barca, le Bayern, Arsenal, voire le Real de Madrid… N'oublions pas cependant que cette histoire de terrain ne fait pas tout… souvenons nous du ¼ de finale contre Porto ! Peu importe. Pour le club du président Jean-Michel Aulas, terminer avec 13 points devant l'immense MU serait un chapitre écrit en lettres d'or dans son histoire de plus en plus riche.



Lors de cette dernière journée de la phase de poule, seuls les Français et les Anglais auront un réel enjeu au bout de leurs souliers. Les Turcs sont et resteront à la troisième place, participant ainsi au prochain tour de l'Uefa ; les Tchèques finiront derniers et pourront se consacrer tranquillement à la défense de leur titre de champion. Rien à perdre, rien à gagner pour Fenerbahçe et le Sparta, si ce n'est qu'une belle performance ne se refuse pas en Champions League. Les copains de Rüstü voudront effacer la piquette du match aller, où Wayne Rooney leur avait planter 3 des 6 buts de sa formation.



En ce qui concerne le Sparta, la campagne 2004-2005 a été décevante : 1 seul point, match nul 0 à 0 contre MU, et 4 défaites à ce jour. Certes, mis à part le 4 à 1 encaissé dans l'antre des Red Devils, les 3 autres revers l'ont été sur la plus petite des marges : 2 à 1 contre l'OL et deux fois 1 à 0 face à Fenerbahçe. Le remarquable Jun et Zelenka ont inscrit les 2 petits buts praguois. Ces buts qui ont fait défaut sur les terrains européens, les coéquipiers de Poborsky les enfilent comme des perles dans leur championnat : 32 en 16 rencontres ! Avec 9 points d'avance en 16 journées sur leur dauphin FK Teplice et 39 unités à leur compteur, les Rouge sont bien placés pour un nouveau titre de champion. Pour toutes ces bonnes raisons, le Sparta se doit de sortir la tête haute de la scène européenne. Place au jeu… amis tchèques !



L'OL fatigue en cette fin d'année… Encore 2 rencontres de championnat pour un titre de champion d'automne… en restant si possible invaincu, tout en maintenant au moins cette avance conséquente sur ses poursuivants. Il serait franchement râlant de sentir d'un peu plus près le souffle chaud envieux des Lillois, Marseillais ou autre Monégasques ! Un déplacement à Bordeaux et la réception du nouvel OM, soit un menu hexagonal copieux à se coltiner avant de savourer un peu de repos arrosé de bulles bien méritées. Et ce match de clôture contre les Praguois, juste avant, à ne pas galvauder ni manquer.



Casse tête peut-être pour l'entraîneur olympien… il doit composer pour arriver à la trêve de la meilleure des façons qui soit. Après Coupet, Abidal, Cacapa, Elber, Benarfa… Govou sera absent. Il faudra le remplacer. Paul Le Guen pourrait aussi donner du temps de jeu à des garçons qui en ont moins que d'autres… pour faire souffler les hyper actifs. Enfin, qualification déjà en poche, pourquoi prendre un risque avec Cris, déjà averti 2 fois en 5 rencontres ? Ils seront donc 19 au vert avec beaucoup de jeunesse dans les rangs. Truchet, Gomez, Jaccart, Hima, Idangar, Bergougnoux, Nilmar, Berthod, Clément, Diarra, Puydebois, Essien, Malouda, Frau ? Soit les ¾ du groupe oscillant entre 18 et 24 printemps ! Roulez jeunesse… vers une belle sortie de groupe. Et si jamais, la soirée se terminait en apothéose, les lampions de la fête n'en seraient que plus lumineux...



R.B

Sur le même thème