masculins / OL SYSTEM

OL System avec Jean-Michel Aulas

Publié le 19 décembre 2011 à 20:11 par CB

Le président de l’Olympique Lyonnais était l’invité exceptionnel du talk show lundi soir…

  Avant la trêve hivernale et le dernier match contre Valenciennes mercredi prochain, Jean-Michel Aulas est revenu sur les moments forts de cette première partie de saison, l’actualité footballistique, mais aussi sur ses fiertés et ses espoirs…

Dès le début de l’émission, le président a souligné l’efficacité du staff lyonnais et son implication dans la vie du club : « Nous avons un contact tous les soirs avec le médecin et Rémi Garde, ce qui permet de susciter des questions…Je ne me prive pas de les contacter…Il y a une telle osmose dans le groupe, je sais que l’ensemble est bien géré. Etant un passionné j’essaye d’être le plus possible au courant de la vie du club. Nous avons une équipe ouverte au dialogue, il y a beaucoup de délégation et beaucoup de confiance ».

Je retiens l’image de Licha qui donne tout ce qu’il a dans le ventre et dans la tête

Actualité oblige, Jean-Michel Aulas s’est également exprimé suite au match face à Evian TG remporté 2 buts à 1 à Gerland samedi dernier : « Il y avait beaucoup de détermination face à une très bonne équipe d’Evian qui fonctionne bien à l’extérieur. Nous avons fait un très bon match. Je retiens l’image de Licha qui donne tout ce qu’il a dans le ventre et dans la tête, sa réaction d’orgueil et d’envie était formidable. Rémi Garde avait bien préparé son match, la causerie d’avant match donnait même envie d’être joueur. C’est la qualité d’un coach qui a l’intuition et les techniques de communication ». Un match important donc, qui a permis à l’OL de se rapprocher du podium.

Un match important mais aussi un match clin d’œil qui marquait le retour d’un joueur emblématique de l’OL, Sidney Govou : « Le retour de Sidney Govou était magnifique. Je lui ai même dit que l’accueil que lui a fait le public était extraordinaire. C’était un ascenseur renvoyé après les performances qu’il a réalisé avec l’OL ».

  Au fur et a mesure de l’émission le président n’a eu de cesse d’insister sur la qualité actuelle du staff lyonnais et de souligner la nette progression de l’OL en cette fin de première partie de saison. Pour autant la vigilance reste de mise concernant une éventuelle place de leader que pourrait briguer l’OL dès mercredi : « Je ne fais pas une fixation sur le titre de Champions d’automne, si on gagne à Valenciennes, j’en serais très heureux ! »

Une émission tout en confidence et en franc parler qui n’a pas uniquement fait la part belle au football mais aussi aux initiatives de l’OL Fondation, initiatives fondamentales et conformes aux valeurs de l’Olympique Lyonnais : « On se doit de créer du lien et de faire participer les gens qui ne peuvent pas venir voir les matchs. On ne parle pas beaucoup de ces opérations, on les fait pour apporter du bonheur dans un contexte ou la vie est difficile. Nous avons un groupe de joueurs magnifique qui prend des initiatives avec des associations…ils donnent d’eux même ce qui montre que l’OL a des valeurs ».

Nous avons besoin d’optimiser la masse salariale, en janvier ou en juin, il y a un certain nombre d’hypothèses envisageables…

Il fut bien aussi question de l’actualité du football en général et par conséquent de la période de mercato qui s’ouvre bientôt. L’occasion pour le président de faire le point sur la situation de l’effectif lyonnais : « Aly avait fait le forcing pour partir au mercato d’été. Rémi Garde a raison de dire que c’est un joueur qui apporte beaucoup. Nous avions anticipé son départ avec l’arrivée de Mouhamadou Dabo. Il y a eu une évolution très positive du côté d’Aly depuis le début de la saison. Nous avons besoin d’optimiser la masse salariale, en janvier ou en juin, il y a un certain nombre d’hypothèses envisageables… Nous allons interroger Aly qui était demandeur de départ cet été…Nous en discuterons au moment voulu. Il y a d’autres possibilités, d’autres joueurs demandaient à partir en juin dernier… À l’image de Michel Bastos qui a finalement changé d’avis et qui s’est donné à fond depuis le début de saison. Yoann Gourcuff n’a pas demandé à partir, il a une bonne marge de progression. Nous avons la masse salariale la plus importante de France, il y a des sessions dont nous avons besoin…Je n’en dirai pas beaucoup plus. Les joueurs ont leurs avis à donner tout comme les agents et puis il y a les offres… »

Actualité du groupe pro, mercato, autant de sujets qui n’ont pas fait d’ombre aux performances des féminines. Honneur aux femmes a été fait pendant l’émission…Honneur très appuyé de la part du président, très fier du groupe féminin : « On mène une expérience formidable avec l’équipe féminine. Ce souffle nouveau a apporté des résultats de l’ambition et de la classe. Il a apporté à tout le club du charisme et du charme…Tout le club est très fier des féminines et de leurs titres. On démontre de l’anticipation et de la modernité par rapport aux choix qui ont été fait. Partout dans le monde les pays qui ont envie de progresser s’orientent vers le foot féminin ». Une heure d’émission qui déroule à toute vitesse…Place aux interrogations des chroniqueurs…L’occasion supplémentaire pour Jean-Michel Aulas de réaffirmer son soutien à son entraîneur : « Il faut se garder de donner des leçons, chaque cas est particulier. Le cas de Rémi est unique. Je l’ai eu comme joueur, je l’ai eu comme   responsable du centre de formation et aujourd’hui comme entraîneur…c’est donc une symbiose par rapport à la politique du club » et d’avouer : « pendant mes 25 ans de présidence j’ai changé. Je suis aujourd’hui plus sage… »

Une émission riche en échanges qui s’achève sur le projet du Grand Stade : «  c’est une adhésion et une fierté pour tout le monde » et de beaux espoirs à l’horizon pour l’Olympique Lyonnais  et la ville de Lyon: « on discute actuellement avec l’UEFA pour que le match d’ouverture se fasse à Lyon. Nous pourrons ainsi nous dimensionner par rapport à nos adversaires européens »

Sur le même thème