masculins / OL - VAFC

OL – VAFC : les réactions

Publié le 23 novembre 2013 à 21:56 par R.B

Au micro d’OLTV, les réactions d’après match des joueurs ayant participé à cette rencontre entre l’OL et le VAFC…

  • Maxime Gonalons
    « On est malheureux de ce résultat. En seconde période, le VAFC nous a  pressés pendant 20 minutes ; après on a poussé, mais on n’a pris qu’un point. On ne peut pas se contenter de cela… »
  • Alassane Pléa
    « Deux mi-temps différentes. On a joué un peu facile après notre but… On a poussé… C’est deux points de perdus… Une équipe difficile à jouer avec beaucoup de densité au milieu. Difficile de contourner ce bloc ».
  • Bafétimbi Gomis
    « On avait ouvert le score, mais cela nous a fait reposer. Et l’équipe de Valenciennes est venue nous embêter. Nous, on n’a pas su faire le break et on n’était pas à l’abri d’un retour adverse. Sur mon occasion, je pousse trop  mon ballon… Je m’en veux énormément. On n’a pas su nous imposer en seconde période. On a attendu ; on aurait dû presser plus haut… Il y avait la place de prendre les trois points ».
  • Jacobs (entraineur VAFC)
    «C’est un match bizarre. Je ne suis pas mécontent du résultat. On a frôlé l’exploit, mais on a été aussi heureux… En première période,  l’OL était au-dessus. On a été solidaire et notre but est arrivé au bon moment.  Le groupe a bien réagi… »

Mon retour ? Je l’ai bien vécu. On l’avait bien préparé. J’étais serein.  Physiquement, je ne suis pas fatigué. J’avais bien bossé à l’entrainement.

  • Rémy Vercoutre
    « On a fait une bonne entame de match. On a été très bien dans le jeu, l’envie jusqu’au but. Après, on a mal entamé la seconde période. On a essayé de reprendre l’avantage. On a perdu des points. C’est dommageable parce qu’il y avait la place. On a peut-être pêché par orgueil. On a relâché la pression face à une équipe qui joue pour ne pas descendre. On a redonné de l’oxygène à cet adversaire. Mon retour ? Je l’ai bien vécu. On l’avait bien préparé. J’étais serein.  Physiquement, je ne suis pas fatigué. J’avais bien bossé à l’entrainement. Le face à face à la 81ème? Quand je vois partir le contre, je reste sur mes appuis et il ne tire pas assez fort pour que je puisse intervenir. Les supporters ? J’étais dans ma bulle… Du plaisir ce soir ? Oui, beaucoup. La blessure, c’était de la souffrance. J’ai toujours cru en moi et j’ai bien été entouré en club et en famille. Les matchs qui arrivent ? Jeudi ce sera compliqué car on va jouer la qualification. Après au Parc, ce sera particulier… »
  • Rémi Garde
    « De la déception d’avoir laissé échapper deux points. L’adversaire a profité de nos faiblesses. On a petit à petit laissé le contrôle du match à l’adversaire par un peu de suffisance.  On peut pas jouer un derby toutes les semaines où il y a une motivation différente ».

 

Sur le même thème