masculins / AS Rome - OL J-1

Olimpico... enceinte chargée d'Histoire

Publié le 20 février 2007 à 09:00 par R.B

6 stades au monde ont accueilli les jeux Olympiques et la finale de la Coupe du Monde de football. Le Stade Olimpico de Rome, 81 190 places, en fait partie…

En 1960, les Jeux Olympiques ont fait une halte dans la Ville Eternelle. La gazelle noire américaine Wilma Rudolph remporta le 100, 200 et 4x100m ; Michel Jazy s’octroya, le 6 septembre, une superbe médaille d’argent du 1 500m derrière l’Australien H. Elliott ; dans les rues de Rome, l’Ethiopien Abebe Bikila, le marathonien aux pieds nus, franchit en vainqueur la ligne d’arrivée sous l’Arc de Constantin en 2h 15’ 16’’. Le Français Mimoun, tenant du titre à Melbourne essuyant une terrible défaillance pour terminer à la 34ème place.

Avant la Coupe du Monde de Football de 1990, ce stade reçut la finale du championnat d’Europe des Nations en 1968 . L’Italie s’imposa face à la Yougoslavie 2 à 1. Zoff, Mazzola, Facchetti, Riva, Anastasi… d’un côté ; Pantelic, Dzajic, Musemic… de l’autre. En 1980, toujours lors de la même compétition, la finale opposa la RFA à la Belgique. Victoire des Allemands 2 à 1.

Il y eut aussi les championnats du monde d’athlétisme en 1987. Le Canadien Ben Johnson y remporta le 100m en battant le record du monde (9,83). Le Français Gilles Quénehervé devenant, lui, champion du monde du 200m.

En 1990, place à la coupe du monde de football. Le 9 juillet, en finale, l’Allemagne de l’entraîneur Franz Beckenbauer bat l’Argentine 1 à 0. Devant 73 603 spectateurs, l’Allemand Matthaus prend le meilleur sur l’Argentin Diego Maradona.

Il y eut aussi des finales européennes de clubs. Le 30 mai 84, Liverpool bat l’AS Rome aux tirs au but devant 69 693 spectateurs (Coupe d’Europe des Clubs Champions). Il y eut encore, en 96, la finale entre la Juventus et l’Ajax ; succès aux tirs au but de la Juventus de Didier Deschamps (67 000 spectateurs). Il y eut cette finale de 1977 opposant Liverpool à Mönchenglabach… victoire anglaise 3 à 1. Sans oublier une manche des finales de la C3 entre l’As Rome et Birmimgham en 1961 et entre l’Inter Milan et l’AS Rome en 1991.

L’OL, qui l’avait découvert contre la Lazio Rome, revient donc dans un superbe théâtre sportif. Dans le monde, le Stade Aztèque de Mexico, les stades olympiques de Munich, de Berlin, Wembley à Londres, le Stade de Colombes à Paris lui tiennent compagnie. Ces 5 enceintes ont en effet accueilli Coupe du Monde de Football et JO. Un tel lieu ne peut laisser indifférent les amoureux de sports et de performances.

[IMG41837#C]
Sur le même thème