medias / Medias

OLTV : rencontre avec le journaliste Gabriel Vacher

Publié le 21 septembre 2016 à 12:13

Tout au long de la saison, la parole sera donnée à celles et ceux qui interviennent sur la chaîne du club lyonnais. Gabriel Vacher vient notamment de prendre la responsabilité de Génération OL, un mensuel de 52 minutes... Il devient aussi le spécialiste de l’Académie !

A 33 ans, il fut l’un des premiers à suivre de l’intérieur l’actualité de l’OL. Cela remonte aux années 2003/2004. Depuis, « Gab » a tout fait ou presque : site Web en tant que stagiaire, les écrans géants à Gerland, des sujets sur les féminines, les équipes masculines, sur l’actualité en général, homme de terrain, du commentaire, du plateau pour présenter le journal, participer à la quotidienne... il  ne compte plus les stages, les déplacements européens... Surnommé le couteau suisse, il vient de prendre en charge Génération OL, un mensuel sur la vie de l’Académie sans ranger pour autant toutes ses lames tant appréciées.

Quel est le but de ce magazine de 52 minutes ?

«Cyril Collot avait la responsabilité de ce magazine. J’en suis désormais en charge. Plusieurs personnes collaborent à son élaboration en apportant ses idées. Le but, c’est d’être au plus près de toutes les catégories de jeunes. Il est question du sportif (résultats, entraînements...) mais aussi de la vie du Centre avec des sujets en dehors du football, sur ce qui est mis en place pour ces jeunes. C’est Karine Fontbonne qui traite cette partie. La nouveauté cette saison ? Une partie sur l’Académie féminine. On va mettre l’accent aussi sur l’aventure des U19 avec notamment la Youth League. On va encore faire un focus sur Amine Gouiri et Maxence Caqueret, les deux seuls joueurs de la génération 2 000 qui font partie du groupe Pro2. Pour le numéro du mois d’octobre, on fera un gros plan sur les U19 après l’avoir fait sur le groupe Pro2 en septembre».

Qu’est-ce-que cela change dans ton quotidien ?

«Déjà, c’est complétement différent de ce que je faisais avant. J’ai un « truc » à moi. Globalement cela me prend une semaine par mois mais j'y pense tout le temps. Il faut toujours être dans l’anticipation. C’est super de travailler avec l’Académie. Il y a une proximité, une convivialité... moins de contraintes. Et j’apprécie de suivre l’évolution de ces jeunes en me disant que certains vont peut-être suivre la trace des Benzema, Lacazette, Umtiti... Je commente aussi tous les lundis un match de CFA, U19 ou U17 avec Robert Valette. Et bien sûr les rencontres de Youth League avec Julien Sokol ».

On peut parler de progression personnelle ?

« Je le considère ainsi. Il y a une responsabilité à assumer. C’est très intéressant, passionnant, surtout qu’à la base j’ai toujours aimé la partie magazine. J’ai envie de faire passer des émotions à travers toutes les informations données. J’ai envie aussi de prendre du plaisir, de vivre des trucs sympas comme cela a été le cas à plusieurs reprises. Des souvenirs ? Avec Cris, lors de la finale de Coupe de France en 2008. Il est suspendu. Je suis avec ma caméra pour le suivre. On est dans le couloir du Stade de France avant le coup de sifflet final. Et il explose de joie... Cela donne une séquence de malade... Et puis les déplacements européens... »

Et pour le reste ?

« Je continue à faire ce que je faisais avec le groupe pro au niveau de l’actualité, des déplacements européens. Je peux aussi participer à Culture Club et j’ai un sujet dans Dr’OL de Dame.»