medias

OLTV : rencontre avec Olivier Tolachides, spécialiste des féminines

Publié le 02 septembre 2016 à 11:50

Tout au long de la saison, la parole sera donnée à celles et ceux qui interviennent sur la chaîne du club lyonnais... Olivier Tolachides est le spécialiste du foot féminin depuis la saison 2007-2008.

Ceux qui suivent l’actualité de l’OL savent qu’il est la voix du foot féminin. Il est devenu au fil du temps une bible de l’OL et de ce sport dont il dit : « j’ai appris à l’apprécier. Au départ je savais que cela existait. Je connaissais aussi l’existence du FC Lyon... mais cela n’allait pas beaucoup plus loin... ». A 32 ans, il débute son dixième exercice. Les 9 précédents ont été jalonnés de 3 Ligues des Champions en 5 finales, de 9 titres de Championnes de France, de 6 Coupes de France... Il débute une nouvelle saison aux côtés de ces championnes qui remettent leurs trois titres en jeu.

Olivier après tout ce temps, la passion, le plaisir sont-ils toujours là ?

« Oui, car cela évolue en permanence. Au début, c’était semi pro et petit à petit, cela s’est structuré ; il y a eu plus de moyens. Il y a aussi un renouvellement des effectifs, des entraîneurs. Cela te motive. Et cette saison, il y a l’arrivée à Décines, une étape importante pour les filles. »

Ton travail est multiple entre le commentaire, les magazines, le site ?

« Cela casse la routine et le fait que je sois présent de différentes manières donne de la cohérence. Je ne suis pas tout seul. Damien (Decrand) m’accompagne notamment sur les déplacements européens. Il y a aussi Gab (Vacher) pour les magazines. Et puis, d’autres donnent des coups de main sur le site ».

Où trouves-tu le plus de plaisir ?

« Quand tu commentes un grand match comme par exemple la dernière finale de Ligue des Champions qui se termine aux tirs au but et la victoire de l’OL. Mais, il y a aussi le plaisir que tu prends quand tu suis le groupe en stage. Il y a une réelle proximité avec les joueuses, le staff. Tu as souvent accès à plus d’informations. Je suis un privilégié. Je ressens une vraie relation de confiance et c’est enrichissant. Il faut trouver l’équilibre dans les relations en gardant une juste distance».

Que souhaites-tu apporter dans ton travail ?

« D’abord avoir de l’expertise. Et apporter de la simplicité, de la sympathie à l’antenne. La star, ce n’est pas le journaliste, c’est le groupe. Je me considère comme un accompagnateur plus qu’un acteur direct. Je souhaite aussi qu’il y ait une stabilité dans la qualité de ce qui est proposé avec ou sans moi. »

Un souvenir marquant ?

« Je vais dire la première finale de Ligue des Champions remportée par l’OL. C’était à Londres face au FFC Turbine Potsdam (2 à 0). J’étais aux commentaires avec Cécile Locatelli. Un moment unique... »

Une joueuse ?

« Je citerai Sandrine Dussang. C’était une joueuse historique. J’avais un bon feeling avec elle. Une personne attachante. On a aussi commenté des matches ensemble ».

Le programme des émissions féminines cette année ?

« L’Hebdo revient chaque lundi. 10 minutes d’actualité et dans la foulée, soit le match du week-end, soit un match rétro. Le programme dure environ 1h45. Sur les commentaires de match, je serai toujours accompagné par Coralie Ducher. Dr’OL de Dame, un 52 minutes une fois par mois. La nouveauté cette saison ? Il sera tourné au Parc OL dans un salon, à la brasserie... on verra. Et à priori, il y a aura deux invités (joueuses, entraîneur...) par émission. La première est diffusée le 29 septembre. Je serai aussi présent dans Culture Club chaque fois qu’une joueuse ou un membre du staff sera en plateau ».