masculins / OM 1 - OL 1

OM-OL : Un point c'est tout !

Publié le 14 août 2005 à 23:20 par SR

OM-OL, c'est toujours un match particulier. Ce coup ci, c'est la rencontre des deux extrémités avant cette troisième journée de championnat. Marseille affiche un 0 pointé suite à ses 2 défaites de rang. 0 but marqué pour une moyenne de 2 encaissés par match.

Les hommes de Fernandez cherchent encore leur identité, des automatismes, des réflexes : 0 pointé, et l'OM n'a pas de temps ni de point à perdre. Luyindula file à Auxerre, Bobo Baldé reste en Ecosse; pas le temps d'attendre le nouveau défenseur, ni le nouvel attaquant qui devraient venir renforcer l'effectif ; 0 point, 0 but inscrit ? Pas le temps de faire de calculs. Il faut remédier à cela. L'heure est à la mobilisation pour un OM sous pression.

Et c'est une équipe Phocéenne au complet qui accueille un Olympique Lyonnais toujours en rodage. « Patience » chuchote le coach des Gones, qui, ce coup ci, change de formule avec le retour de Juninho dans le 11 de départ, aux côtés de Diarra et Pedretti. Derrière, Monsoreau est titularisé à la place de Berthod. Devant, Carew aura à ses côtés Malouda et Govou pour le nourrir de ballons.

Le vélodrome a fait le plein ce soir. Les Lyonnais engagent sous le sifflet de Mr Duhamel et ceux des supporters locaux. Les sifflets retentissent de nouveau quand Réveillère tacle proprement Niang dans la surface, l'attaquant se venge sur Cris et écopera d'un simple avertissement verbal. Une poignée de seconde plus tard, l'arbitre siffle dans l'autre sens un coup franc que Taiwo tirera au ras du sol pour finir dans les filets. On venait seulement de terminer la 5ème minute de jeu et le coup franc du nigérian, dévié par la jambe de Diarra, trompe Coupet. Marseille n'en a pas fini… un ballon mal dégagé se transforme en passe décisive pour Niang qui voit son boulet de canon repoussé par Coupet. Ouf !
Maltraités par le public, bousculés par les joueurs adverses, les Lyonnais font preuve de patience. Les deux corners coup sur coup ne donneront rien et l'acharnement de Carew pour conserver sa balle ne permettra qu'au marseillais de se dégager avec l'aide du sifflet de Duhamel. Les maillots rouges extérieurs s'installent tout de même peu à peu chez l'adversaire mais c'est Niang (23') et Oruma (25') qui prennent leur chance de loin. Greg veille au grain. Niang se fera encore couper à deux reprises par Coupet. Les blanc et ciel ne parviennent à profiter d'un trois contre un. Claudio Caçapa tiendra bon jusqu'au retour d'Antho Réveillère, qui tacle magistralement ce diable de Niang, à 2 doigts de frapper devant Coupet (35'). Sur l'action qui suit, Pedretti, pas très bien accueilli par le public Marseillais mais vous savez pourquoi, lance Govou qui pénètre dans la défense Phocéenne avant de décaler Carew. Ni une, ni deux, le Norvégien fusille Carasso d'une touche de balle. 1 partout balle au centre, et les 2000 supporters lyonnais sautent dans le Vélodrome. Avant la mi-temps, Ferreira verra sa reprise de volée passer juste au dessus (37'), Carew sa tête stoppée sur la ligne (41'), Taiwo son coup franc repoussé en corner (43') et Oruma son tacle sur Pedretti puni d'un carton jaune.

A la reprise, le premier corner de la seconde période est en faveur des Lyonnais, Cris accroché ? Pas pour M. Duhamel (46') qui laisse rentrer Battles à la place de Mendoza. Juninho pour l'OL (50') et Ferreira pour l'OM (53') tireront juste au dessus de la transversale. Ben Arfa prend la place de Benoît Pedretti, que les sifflets marseillais n'ont pas oublié. Les Lyonnais vont vite chez l'adversaire. Les rushs de Ben Arfa et Malouda font reculer à vitesse grand V la défense marseillaise. Réveillère en profite pour tirer au ras du poteau de Carrasso (64'). Le public local se lève quand Ribéry part en contre, suivis de près par Caçapa. Son centre rapide filera devant Coupet mais ne trouvera aucun maillot blanc et ciel pour couper sa trajectoire (68'). Remplacé par Wiltord, l'ultime contrôle orienté/frappe instantanée de Govou passera au dessus de la cage (70'). Les minutes passent et les Gones trouvent le temps de construire. Ils alternent le court et le long pour trouver le grand Norgégien. Ben Arfa tombe dans la surface et se relève immédiatement. Dans la même minute, Niang tombe dans la surface lyonnaise mais ne se relève pas. Duhamel l'oblige de son carton jaune à reprendre la partie (79'). On s'approche de la fin, « Juni » tente de loin (86'), Duhamel reviendra sur Malouda pour une faute sur Ribéry (90e), puis Niang butera sur Coupet sur une énième tentative en solo (91').

Les deux minutes de temps additionnel useront les dernières forces des Olympiens, rien de plus. Les coéquipiers de Déhu empochent enfin leur premier point de la saison. Les lyonnais développent un jeu de plus en plus convaincant mais ne repartent du Vélodrôme qu'avec un point, c'est tout.


La feuille de match :
Ligue 1 - 3ème journée
A Marseille (au Stade Vélodrome): OM 1 - OL 1 (1-1)

Terrain: bon ; Temps: doux ; Spectateurs: 57.000.
Arbitre: L. Duhamel

Buts: Marseille: Taiwo (6') ; Lyon: Carew (35')
Avertissements: Marseille: Oruma (45'), Niang (80'); Lyon: Malouda (90')

Les équipes:
Marseille: Carrasso - Ferreira , Beye, Déhu (cap), Meité, Taiwo - Ribéry, Oruma, Lamouchi, Mendoza (Batlles 50') - Niang
Lyon: Coupet - Réveillère, Cris, Cacapa (cap), Monsoreau - M. Diarra, Pedretti (Ben Arfa 58') - Govou (Wiltord 71'), Juninho, Malouda - Carew
Sur le même thème