masculins / OM 0 - OL 1

OM-OL: Une image dans le match !

Publié le 24 mai 2005 à 15:21 par SR

[IMG5430L]Cela se passe en seconde période, à cet instant précis, <b>Juninho </b>vient d'éliminer 3 joueurs marseillais avant de tirer… mais revenons en arrière. A la mi-temps, Lyonnais et Marseillais ont appris que les Rennais avaient pris l'avantage sur les Strasbourgeois grâce à un but de <b>Maoulida </b>à la 43ème minute. Avec ces trois points, les Rennais reviendraient à la hauteur des Marseillais...

[IMG35431#W]


Cela se passe en seconde période, à cet instant précis, Juninho vient d'éliminer 3 joueurs marseillais avant de tirer… mais revenons en arrière.

A la mi-temps, Lyonnais et Marseillais ont appris que les Rennais avaient pris l'avantage sur les Strasbourgeois grâce à un but de Maoulida à la 43ème minute. Avec ces trois points, les Rennais reviendraient à la hauteur des Marseillais qui se partageaient, à la mi-temps, les points avec les Gones. Tout restait à faire ; pour l'OM, qui ne devait surtout pas perdre ; pour Rennes, qui devait encore marquer pour ‘piquer' cette 4ème place ‘UEFA' aux phocéens qui les devançaient à la différence de but…



Bref, sans grief, pourquoi revenir là-dessus ? Simplement pour vous resituer, vous remémorer l'importance de cette action, cet instant, cette image.

55ème minute, le milieu de terrain numéro 8 lyonnais récupère un dégagement retourné de Déhu, s'avance à l'entrée de la surface et s'apprête à frapper. Costa se présente le premier et « Juni » feinte la frappe avant de continuer sa course. Deuxième feinte et c'est le capitaine bleu et blanc qui tombe dans le piège. Enjambant au passage le tacle du marseillais, le Brésilien continue son chemin. Le crochet suivant élimine le tacle de Habib Beye… L'artificier lyonnais peut enfin armer sa frappe, il lève la tête… visualise… et agit. « Des fois il faut savoir placer, même tout doucement, plutôt que de choisir la force » En revoyant cette image, le but était inévitable. Gavanon ne voit rien puisqu'il est caché par Meïté, il ne peut donc pas voir le départ du ballon. Il ne le découvre qu'à cet instant précis, au moment où le ballon passe à côté de son défenseur. A cette hauteur, Meïté ne peut intercepter la balle. Ni de la tête, ni du pied. Juste avec la main mais�



Après 84 tirs ; 67 tirs hors de la surface dont 57 coups francs ; 17 dans la surface dont 3 penalties réussis sur 4 tentés ; 4 buts dans le jeu ; 9 buts sur coups de pied arrêtés. Juninho parvient enfin à ce chiffre 13.

C'est le 13ème but de Juninho cette saison, il égale à ce moment là ce record de but sur une saison qu'il avait réalisé lors de l'exercice 2002-2003.



A ce moment là, Marseille descend à la 5ème place au profit de Rennes qui va encore accentuer son avantage en inscrivant 3 autres buts en seconde période. A ce moment là, c'est Rennes qui est qualifié pour l'UEFA 2005-2006. A ce moment là, Marseille enregistre sa 3ème défaite d'affilée à domicile et son 8ème match sans victoire. Après avoir été 2ème de la 26ème à la 30ème journée ; 3ème lors de la 31ème journée ; 4ème de la 32ème à la 36ème journée. L'OM descend à la 5ème place.



Alors ? Bien « Juninho » n'a pas couru comme il a l'habitude de le faire. Il n'ouvre pas ses bras, il ne saute pas, il ne crie pas, il ne se jette pas sur la pelouse… Rien de tout ça. Il embrasse simplement l'écusson de l'Olympique Lyonnais avant de se rendre dans les bras de ses coéquipiers. Il connait l'importance de ce but, pour l'OL, mais aussi pour l'OM. Il joue ce match à fond par respect pour le championnat, pour les supporters lyonnais, pour le club et pour l'adversaire... il respecte également leur douleur.



PS: Monsieur Alonzo et tous les membres du GAJ (Groupement Anti-Juninho créé par Mr Alonso avec Christophe.R, Jérémy.J, Stéphane.P et Grégory.W lors de la remise des Trophées UNFP du Football), méfiez vous, il n'y a pas que sur coup franc que le génie agit !



SR
Sur le même thème