masculins / Conférence de presse

« On a besoin de continuité… »

Publié le 10 décembre 2012 à 15:42 par RB

Rémi Garde n’a pas envie de s’arrêter au succès dans le derby… Il a parlé de l’importance du match face à l’ASNL… Quant à l’éventualité du titre, il n’a pas changé sa façon d’envisager la chose…

Etes-vous satisfait après cette victoire ?
« Evidemment après une victoire qui plus est dans le derby. On a fait ce qu’il fallait pour l’emporter. Mais la page est tournée… place à Nancy. On a besoin de continuité dans les résultats, l’implication, le contenu des matchs… Après la défaite à Toulouse, on a remis des choses en place. On est dans une série intéressante, mais cela ne présage en rien de la suite ».

Peut-on parler d’un duel PSG/OL pour le titre ?
« C’est trop tôt. Cela peut être vrai pour le titre de champion d’automne. Ce titre de champion d’automne, c’est bien, mais il ne qualifie pas pour la LDC (sourire). L’objectif, c’est Nancy. C’est certainement le match le plus important de la semaine, car il est à domicile. On doit bonifier le résultat du derby. J’ai beaucoup de respect pour Jean Fernandez ; c’est un entraineur expérimenté. Il est pour l’instant dans la difficulté, mais il sait trouver les mots pour motiver ses joueurs. L’ASNL n’aura rien à perdre mercredi. A nous de faire ce que l’on a déjà fait. Il est impératif de gagner et de faire un bon match contre Nancy. Le titre ? Je me suis déjà exprimé sur le sujet… Je suis réaliste… Je suis rêveur… Il reste 22 matchs… »

Que vous inspire le fait de faire la course en tête ?
« Je ne sais pas quoi vous répondre. Je ne suis pas focalisé sur le nombre de points. La vérité, c’est de se concentrer sur le jeu, la manière de progresser… Pour le moment, c’est le plus important. Et je le redis aux joueurs… j’ai même du plaisir à le faire ».

Un point sur les absences face à Nancy ?
« Gonalons et Dabo seront suspendus. Ce sera trop juste pour Lovren et Briand. Grenier passe des examens ce lundi. Je vais faire le point avec Lisandro ».

Comment prenez-vous l’expulsion de Dabo ?
« Je n’ai pas revu les images. Mais, il s’était fait taclé juste avant par Aubameyang. Cela l’a énervé. Sur l’action suivante, Gradel s’essuie les crampons et il a eu tort de réagir. J’espère que la commission de discipline jugera l’action dans son entier. C’était juste une réaction pas très méchante. Je ne vais pas l’encourager à se faire expulser dans le derby…. Mais si on gagne encore… (sourire).

Il fut question des progrès de Samuel Umtiti –il a progressé dans la maitrise, le contrôle de soi ; il a compris qu’il y a des zones sur le terrain, où il faut d’abord être efficace. Il a progressé physiquement et il a encore de la marge- Et pas question de parler de hiérarchie en charnière centrale. Au sujet du positionnement de Gourcuff, il a expliqué son choix à St-Etienne et a annoncé qu’il retrouverait une position où il est plus à l’aise. Quant à Bastos, il n’est pas devenu un joker. Il n’a pas encore 90 minutes dans les jambes.

Peut-on comparer ce qui se passe aux très belles saisons lyonnaises ?
« Non. Ce n’est pas comparable. Il y avait avant une plus grande maturité à tous les niveaux. La similitude, elle se situe dans l’état d’esprit du club… Les victoires constituent une dynamique »
Etes-vous inquiet par les blessures ?
« Je suis toujours préoccupé par celles-ci. Je n’apprécie pas de faire des choix par défauts. Après il y a d’autres équipes qui souffrent en cette période. L’état des terrains, l’enchainement des rencontres complexifient les choses. Pour l’instant, on s’en sort pas trop mal. J’apprécie l’état d’esprit collectif ».

Sur le même thème