masculins / Conférence de presse

« On a de l’ambition et de la confiance »

Publié le 23 janvier 2013 à 13:55 par LP

A 2 jours du match contre Valenciennes, Rémi Garde a affiché de la sérénité en conférence de presse. Il veut que son groupe retrouve la qualité de jeu affichée en première partie de saison.

Rémi, le groupe est quasiment au complet donc plus de concurrence, va-t-il y avoir des changements contre Valenciennes ?
Jimmy Briand est le seul absent mais ça va beaucoup mieux, il sera de retour bientôt. Il peut y avoir des changements, nos 3 derniers matchs ont été insuffisants. On a manqué de qualité et d’investissement. J’alignerai des joueurs pour gagner les matchs. Tout le monde est important, le 14ème homme qui rentre à la 75ème minute a aussi sa part de responsabilité dans la réussite de l’équipe.

Avez-vous trouvez des explications à cette baisse de régime ?
J’essaie plutôt de me projeter vers l’avant. C’est dur de trouver des explications. Vous savez le dérèglement est plus facile que de trouver la bonne formule. Il faut se responsabiliser individuellement.

Comment le groupe a-t-il réagit cette semaine à l’entrainement ?
J’ai senti les joueurs à l’écoute.

Le mercato influence-t-il le groupe de manière négative ?
J’imagine que ça n’apporte pas une grande sérénité. Mais j’ai du mal à mesurer à quel point c’est déstabilisant. Jusqu’au 31 janvier, ça peut bouger.

Jimmy Briand est le seul absent mais ça va beaucoup mieux

Quel regard portez-vous sur vos attaquants ?
Ils sont moins présents sur le plan défensif. Pendant la phase aller, je leur avais dit que j’étais satisfait de leur rôle en défense, ils doivent plus s’investir  dans ce secteur de jeu.

Avez-vous eu un échange avec Gomis après sa sortie contre Evian ?
Oui. Les petites tensions ont rapidement été dissipées. Je ne vis pas dans la rancune. Je veux avancer. Ça ne m’a pas fait plaisir mais ce n’est pas un critère déterminant pour ma composition de vendredi.

Allez-vous aligner Lisandro et Gomis dans un 4-4-2 ?
Je ne suis plus dans les tests, les formules que j’essaie de trouver sont en fonction des affinités entre les joueurs. L’intérêt collectif prime sur l’intérêt individuel. Certes, les statuts sont différents selon les joueurs mais l’équipe est prioritaire.

Perdre la première place change-t-il quelque chose ?
Pas grand-chose. Le championnat n’est pas évident, derrière ça revient. Puis aucune équipe ne survole le championnat. On a de l’ambition et de la confiance, il faut se serrer les coudes.

Que pensez-vous de l’exode des joueurs français en Angleterre ?
C’est assez curieux. C’est bizarre ce qu’il se passe avec Newcastle. Les clubs français vivent une période d’austérité et ont besoin d’assainir leurs comptes puis la fiscalité est différente selon les pays. Cela peut permettre aux jeunes d’éclore à haut niveau avec tous ces départs.

Lyon n’a plus gagné à Valenciennes depuis 4ans, ce déplacement peut-il être le bon endroit pour se relancer ?
Oui je pense qu’on peut faire un bon résultat là-bas. Valenciennes est un club authentique, ils ne tricheront pas et nous non plus. Mes joueurs ne devront pas se cacher.